Ce Jules tapi en chacun de nous

Sophie Daull livre un autoportrait au vitriol dans un roman court, dense, sensible, à hauteur d’enfance et d’adulte. En alternance et sans concession.

Ce Jules tapi en chacun de nous
©pexels
Une petite fille de sept ans se réjouit que ses parents n’aient pas assez d’argent pour acheter un piano. Grâce à cela, elle se rend chaque semaine chez ses grands-parents pour y prendre ses leçons sur un Blüthner. Ses pieds touchent désormais la pédale. Signe...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet