Un défi à la transgression par l’âge

Annie Ernaux met en lumière une relation ancienne avec un homme, 30 ans plus jeune.

Monique Verdussen
Un défi à la transgression par l’âge
©Belgaimage
Elle est celle qui dit ce qui ne se dit pas. Qui met en mots ce qui dérange et que l'on a plutôt tendance à masquer. Qui pointe sa lumière sur les aveuglements, mesquineries, ignorances d'où surgissent les incompréhensions et les barrières au sein d'une société. Et elle y va - provoquant d'autant plus de malaise - à travers elle-même et l'expérience qu'elle en a vécue au corps et à l'âme. Cela ne lui vaut pas que des éloges. Ses détracteurs la jugent scandaleuse, impudique, narcissique. Et, sans doute, est-elle un peu tout cela, Annie Ernaux, mais avec la volonté d'être...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité