Devenir sniper, ça s’apprend !

Patrick Declerck s’est offert une formation de pointe aux États-Unis. Qu’il nous relate avec humour et vivacité.

Devenir sniper, ça s’apprend !
©Shutterstock
Deux mois avant de subir une opération risquée du cerveau (qu'il a relatée dans Crâne, paru en 2016), destinée à ôter la tumeur qui le menaçait depuis plusieurs années, Patrick Declerk, né Belge mais naturalisé Français, s'offrait une escapade à Phoenix, Arizona, "au beau milieu de la flingomanie nord-américaine...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité