L’amour, de mère en fille

Lisa Balavoine raconte son enfance, aux côtés d’une mère qui a tout plaqué parce qu’elle rêvait d’amour fou. "Ceux qui s'aiment se laissent partir" : un roman aussi délicat que soutenu.

L’amour, de mère en fille
©Francesca_Mantovani®Editions_Gallimard
"Tu es une jeune femme divorcée au début des années quatre-vingt. À vingt-cinq ans, tu as tout plaqué sur un coup de tête, ton mari, la maison à la campagne que vous veniez d'acheter, tes premiers rêves et tu es partie, emportant une gamine de presque quatre ans dans...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité