Et si la famille était l’ultime recours

Les réunions de retrouvailles où les sourires taisent l’essentiel qui fait mal et désespère.

Monique Verdussen
Et si la famille était l’ultime recours
©Shutterstock
Fantasque et excentrique, elle est la grand-mère. Tout et, surtout, tous tournent autour d'elle. Elle est le pivot de l'histoire. Elle se fait appeler Paprika par ses quatre petits-enfants avec qui elle aime chanter et danser. "On va se raconter la vie", leur annonce-t-elle en guise d'accueil à l'occasion de la réunion de toute la famille qu'elle reçoit...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité