Les univers divergents de deux frères inséparables

Face à celui qui a mission de protéger se construit le désir de celui qui veut être libre.

Monique Verdussen
Les univers divergents de deux frères inséparables
©David Marin
Moi, en plus beau, c’est le petit frère. En dépit d’une ressemblance physique les assimilant à des jumeaux, Benoît qui allait s’avérer d’une beauté exceptionnelle avait, dès la naissance, laissé à son aîné des traits plus ordinaires. Leur différence d’âge autorisait Xavier à veiller...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité