Allemands et Italiens rescapés de l’enfer russe

Un roman d’Alexander Starritt et un récit d’Eugenio Corti questionnent le Mal de la guerre.

Allemands et Italiens rescapés de l’enfer russe
©D.R.
Au cœur de la Seconde Guerre mondiale, la guerre à l'Est ne ressemble à aucune autre. Elle n'était pas, selon une formule célèbre, la continuation d'une politique étrangère par d'autres moyens. Elle était une guerre d'extermination : des Juifs mais aussi des Slaves, en dehors de ceux destinés à devenir les serfs des Germains dans le nouveau...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité