"GPS" ou l’obsession de la connexion

Dans un faux thriller où s’efface la frontière entre réel et virtuel, Lucie Rico disloque avec brio l’ère du tout-connecté.

"GPS" ou l’obsession de la connexion
©Tamas Tuzes Katai/Unsplash
Comme les appareils photo numériques, la musique dématérialisée et, un jour peut-être, les grille-pain connectés, notre ère produit des inventions auxquelles on finit par s'habituer. Ainsi Google Maps et les innombrables applications GPS ont-elles...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité