Les fissures d’une relation mère-fille

Julie Otsuka poursuit une œuvre d’une puissance aussi marquante que la délicatesse de son écriture.

Les fissures d’une relation mère-fille
Julie Otsuka (Palo Alto, 1962) est une écrivaine aussi rare que délicate. Dix années se sont écoulées depuis Certaines n'avaient pas vu la mer (Phébus), couronné par le prix Femina étranger, qui retraçait le destin de celles qu'on nomme, aux États-Unis, les picture brides. Ces Japonaises avaient tout quitté par milliers pour traverser, dans des conditions dantesques, l'océan Pacifique et atteindre San Francisco où les attendaient...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité