En 2017, les irréductibles gaulois faisaient déjà face au coronavirus, mais sous une autre forme.

Dans "Astérix et la Transitalique", BD sortie il y a trois ans et imaginée par Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, les héritiers d’Uderzo et de Goscinny, Astérix et Obélix sont engagés dans une course de chars, dans le but de vaincre un adversaire de taille : le coureur Coronavirus. Et ce concurrent romain est masqué! 


On pourrait presque parler de prémonition de la part des auteurs de la bande dessinée. Auraient-ils prédit l'épidémie de grande ampleur qui frappe actuellement le monde ? Pas pour autant. En 2003, une autre forme de coronavirus que celle qui nous touche pour le moment avait fait son apparition, le SRAS, lui aussi venu de Chine. La BD fait donc référence à cette autre variante du coronavirus, et pas au Covid-19 dont tout le monde parle aujourd'hui. 

Pas de théorie du complot donc dans les aventures d'Astérix le Gaulois, un simple coup du hasard.