Tereska Torrès, résistante et femme de lettres franco-américaine dont le best-seller "Women's Barracks" avait fait scandale en abordant les relations lesbiennes dans les casernes de femmes des Alliés, est décédée à l'âge de 92 ans, annoncé sa famille lundi dans le carnet du Figaro.

Née Szwarc, le 3 septembre 1920 à Paris, dans une famille polonaise d'origine juive, elles avait rejoint la France Libre à Londres en juin 1940. Secrétaire au quartier général du général de Gaulle de Carlton Gardens à Londres, elle avait écrit plusieurs ouvrages après la guerre.

En 1950, elle avait publié aux Etats-Unis un roman autobiographique sur son expérience de la guerre sous le titre "Women's Barracks" qui devint un best-seller qui fut vendu à quatre millions d'exemplaires et traduit en treize langues.

Son livre, qui fit scandale aux Etats-Unis, abordait les relations lesbiennes dans les casernes des volontaires féminines alliées.