"Mon cher Sartre (...) Faites-moi signe à votre retour et nous passerons une soirée dégagée" : un petit mot inédit d'Albert Camus à Jean-Paul Sartre offre un nouvel éclairage sur les deux philosophes dont l'Histoire a surtout retenu la rupture.

Libraires à Orléans (centre) et organisateurs d'une exposition Camus en septembre à Lourmarin (sud), où le philosophe est enterré, Hervé et Eva Valentin ont trouvé la lettre dans un livre acheté à un collectionneur.

Le mot, manuscrit, avait été relié en 1966 dans un exemplaire de l'édition originale, imprimée à 60 exemplaires, d'un texte rédigé et publié par Sartre juste après la mort de Camus.

Non datée, la lettre pourrait concerner la période allant de 1943, année de leur rencontre, à 1948, celle de leur rupture, selon des experts.

Selon les découvreurs de la lettre qui citent l'expertise de Ronald Aronson, spécialiste américain de Sartre, "cette lettre est très importante, elle montre, contrairement à ce qu'ont écrit certains auteurs, que Sartre et Camus avaient une relation amicale et suivie".

"Mon cher Sartre, voici vos ors que je sertis de remerciements", y écrit Camus sur papier à en-tête de sa maison d'édition, Gallimard, en s'adressant également à Simone de Beauvoir, sous le surnom "le castor" que lui a donné Sartre et qu'utilisent ses intimes.

La lettre de Camus à Sartre sera présentée dans le cadre de l'exposition "Camus de Tipasa à Lourmarin", du 3 au 8 septembre à Lourmarin, pour le centenaire de la naissance de l'écrivain philosophe.