ALBUM

Guiness World Records 2006

Hachette pratique, 288 pp. illustrées en couleurs, env. 27 €

Traduit en vingt-trois langues, ce recueil regorge d'informations qui surprennent, qui amusent ou laissent rêveur (parfois tristement, comme lorsqu'on lit, par exemple, qu'en 2003, on estimait que 85 pc de la population active du Liberia n'avait pas de travail rémunéré). Par centaines, des records dans les domaines des sciences, des techniques, des arts, des sports ou du spectacle. Avec de nouvelles rubriques: sports extrêmes, jeux vidéo, musique numérique, etc. Une bon exercice pour tester (ou enrichir) ses connaissances: saviez-vous que le Surinam (436494 habitants) ne compte qu'un seul cinéma (à Paramaribo) alors qu'en Chine on a répertorié 65500 écrans de cinéma (pour 35280 aux Etats-Unis, 11962 en Inde et un peu plus de 5000 en France)? Si «La Naissance de Vénus» (de Botticelli) est un spectacle rafraîchissant, apprenez, en revanche, qu'avec ses quelque 480°C, Vénus a la surface la plus chaude de toutes les planètes du système solaire. Si on y posait le pied, on serait écrasé par la pression, incinéré par la chaleur, brûlé par l'acide sulfurique (rien à voir avec Amélie Nothomb...) et asphyxié par le gaz carbonique ambiant. Vénus est aussi la planète qui a le jour le plus long, équivalent à 243,16 jours terrestres.

ROMAN

Soeurs

Gallimard, 170 pp., env. 14,50 €

Pour son deuxième roman, Catherine Locandro sonde ce que l'on appelle la relation fraternelle, bien qu'en l'occurrence il s'agisse de deux soeurs séparées depuis vingt ans sans que la plus jeune sache pourquoi l'aînée dont elle était pourtant proche s'en soit allée. Elle n'était alors qu'une enfant mais est demeurée troublée et fâchée de n'avoir jamais eu la moindre nouvelle et de ce que sa mère - le père étant mort peu après le départ de sa fille - se soit toujours dérobée à ses questions. Au moment où commence sa narration de l'histoire, vient d'arriver du Canada une longue lettre explicative, à moins que justificative, qui peu à peu va faire la lumière sur des faits que l'on pressent un peu vite pour qu'il y ait véritablement suspense. Sur ce thème, rejoint par un sujet dans l'air du temps et des moeurs, la tension créée par la romancière se relâche, en effet, dans la mesure où les motivations de la rupture semblent évidentes. Reste une autre tension: celle des forces d'attraction qui mènent l'une vers l'autre deux soeurs dont les complicités n'ont cédé ni au temps, ni à la distance, aux silences, aux incompréhensions, aux rancunes et, même, à la violence. Reste une écriture claire et fluide qui sait où elle va et nous y entraîne à sa suite même si l'on a deviné où l'on se fait mener.

BANDES DESSINÉES

Solâna

(«La Prophétie des deux Mondes» n° 3),

Albin Michel, 46 pp. en couleurs, env. 12,50 €

De la quête mystico-amoureuse qu'est «La Prophétie des deux Mondes», voici le troisième des cinq volumes prévus, après «L'Etoile d'Ishâ» et «Le Pays sans retour» (cf. «Lire» des 2 janvier et 5 novembre 2004). Prisonnière du tyrannique Akkar dans la citadelle de Tûr, Solâna réussit à s'échapper, puis à retrouver le prince du Royaume de l'Anneau. Ensemble, Lowen et Solâna poursuivront leur recherche de la princesse Lariana, condition sine qua non pour éviter un cataclysme. Suivons-les, d'un ermitage jusqu'en des îles où leur sera révélé le secret des origines de Solâna et de la disparition de l'Etoile sacrée. Scénarisée par Frédéric Lenoir (dont les livres cartonnent: «La promesse de l'ange», «Code da Vinci, l'enquête»), cette «Prophétie» est délicatement et expressivement mise en page par Alexis Chabert. Une saga palpitante, qui fait rêver.

© La Libre Belgique 2005