Fin août, l'arrière-petit-fils de l'auteure avait annoncé que le nom du roman allait être modifié. "Quand le livre a été écrit, le langage était différent et on utilisait des mots aujourd’hui oubliés”, affirmait-il. Le mot nègre, jugé comme offensant et à connotation raciste a été retiré du titre originel, remplacé par un nouveau titre  officiel : "Ils étaient dix".

Seulement voilà : malgré le changement de titre, le livre qui vient de paraître en Livre de Poche affiche encore, en bas de sa couverture, l'ancien titre du roman.

Sur Twitter, les réactions ne se sont pas faites attendre.


Rokhaya Diallo, journaliste militante, a publié une photo de la couverture du livre, s'indignant au passage : "Mais quel manque de respect !“. 

Les internautes sont nombreux à réagir à la polémique, qui divise encore. Si pour certains, l'apparition de l'ancien titre sur la couverture est un acte raciste, d'autre soulignent un acte contre la "cancel culture". Voilà de quoi relancer la polémique.