Encore un incontournable estampillé Franquin. Spirou et Fantasio se rendent au château de Champignac.

Les lieux sont sens dessus dessous après que le Marsupilami a mis la main sur la trouvaille du savant qui l’héberge : le métomol, un gaz qui a la propriété de faire fondre les métaux. C’est tout le village de Champignac - c’est la première apparition du maire ! - qui va subir l’attaque de ce gaz rendant voitures, vélos et statue bien plus flasques encore que Gaston Lagaffe, c’est tout dire. Une catastrophe qui va pousser Spirou et Fantasio à ramener le Marsupilami en Palombie.

Un voyage qui sera tout sauf une sinécure, le pays étant tombé sous les griffes du dictateur Zantas, alias Zantafio, le cousin de Fantasio. Un dictateur qui rappelle celui de Chaplin, une manière pour Franquin de faire passer par l’humour sa critique du totalitarisme à une époque (1953) où tout ce qui touche la politique est interdit dans la littérature pour jeunesse.