Le Prix des lycéens de Littérature a été attribué mercredi au juge d'instruction et auteur de nombreux ouvrages Michel Claise pour son roman "Cobre" (cuivre en français), qui se déroule sous la dictature de Pinochet au Chili. 

Plus de 2.000 élèves de 5e et 6e secondaire de Fédération Wallonie-Bruxelles ont voté pour départager les cinq romans d'auteurs belges en lice pour ce concours. "Cobre" relate l'histoire d'un jeune journaliste chargé par le président déchu Salvador Allende de remettre une mallette au dirigeant cubain Fidel Castro.

"Le roman de Michel Claise nous entraîne avec son jeune héros dans une course-poursuite haletante à travers le Chili, tout juste tombé aux mains de Pinochet. Au travers des yeux de Jorge, nous découvrons un volet tragique de l'histoire de l'Amérique latine et, en suivant ses pas, nous traversons les paysages contrastés du Chili comme si nous y étions", ont fait valoir les élèves.

"Le but est de dénoncer les exactions commises par un pouvoir absolu, sans respect des libertés et des droits de l'homme. Et l'intervention des États-Unis, complices dans la chute d'Allende, parce que le président avait osé nuire aux intérêts économiques des entreprises américaines, en nationalisant l'exploitation du cuivre", commente Michel Claise sur le site web du Prix des lycéens de Littérature.

Pour "Cobre", le juge d'instruction spécialisé dans la lutte contre la criminalité financière remporte également le "Prix Découverte du roman qui nous ouvre à des mondes inconnus".

Quatre autres romans belges étaient en lice. L'auteur Jean-Marc Ceci a reçu le Prix Papiers de 'soi' pour son premier roman intitulé "Monsieur Origami", Geneviève Damas s'est vue décerner le Prix des choix qui changent une vie pour "Patricia", tandis que Bernard Quiriny a remporté le Prix Symphonie du roman qui fait entendre plusieurs voix pour "L'Affaire Mayerling". Enfin, Marcel Sel a été récompensé par le Prix des délégués de classe et le Prix Minecraft de la meilleure construction du récit pour "Rosa".