Des centaines de textes originaux de Franz Kafka sont de retour en Israël, a annoncé mercredi la bibliothèque nationale israélienne lors d'une conférence de presse à Jérusalem.

Soixante dossiers contenant des feuillets et carnets de notes de Kafka et son proche ami biographe Max Brod, ont été transférés il y a deux semaines.

Les juges avaient estimé que la collection Brod, contenant des textes rares de l'auteur tchèque, devait être remise à la bibliothèque nationale à Jérusalem, selon les voeux de Max Brod.

Ce déménagement met donc un point final à une saga longue de 12 ans entre Israël, l'Allemagne et la Suisse, où étaient entreposées des lettres, manuscrits, journaux et pièces de Kafka et Brod.

La plupart des textes de Kafka avaient déjà été publiés mais un carnet de notes avec des exercices en hébreu a été découvert. L'auteur se montrait effectivement intéressé par l'apprentissage des langues.

Franz Kafka, né à Prague, est décédé de la tuberculose en Autriche en 1924 à l'âge de 40 ans. Il a légué ses écrits à Brod, ordonnant à celui-ci de tout brûler. Instruction que ce dernier a niée, puisqu'il en a fait publier un certain nombre, rendant son ami célèbre.

Lorsque Brod a fui Prague pour la Palestine en 1939, il a emporté avec lui une valise contenant ces écrits. "Après avoir consulté les documents, dont le cahier en hébreu et les lettres sur le sionisme et le judaïsme, il apparaît clairement que la bibliothèque nationale de Jérusalem est le bon endroit ppur accueillir les textes de Brod et Kafka", a déclaré son président.