Livres & BD

Le Prix de poésie Louise Labé 2018 a été attribué à Christian Hubin, né à Marchin, près de Huy, en 1941, et à Fabienne Courtade, née en 1957 et qui vit et travaille à Paris, annonce le Centre Wallonie-Bruxelles (CWB) à Paris qui célébrera les deux lauréats au cours d'une soirée, avec notamment des lectures de textes, organisée le 22 janvier prochain à 20h00. 

Christian Hubin a été récompensé par un jury exclusivement féminin pour son ouvrage "Face du Son" ("L'étoile des limites") et Fabienne Courtade pour "Corps tranquille étendu" (Flammarion).

Le Prix Louise Labé, fondé en 1964, met en lumière la poésie francophone. Il ambitionnait de "bouleverser les cénacles qui faisaient souvent l'économie de présence de membres féminins".

Louise Labé (1524-1566) appartenait au groupe dit "Ecole lyonnaise" en même temps que Maurice Scève et Pernette du Guillet. Elle était surnommée la "Belle cordière" car elle était la fille et l'épouse de riches cordiers, ce qui lui permettra de se consacrer à la littérature.

La salle de spectacle du CWB est située rue Quincampoix, 46, dans le quatrième arrondissement parisien.