Livres - BD

Alain Mabanckou sait charmer. D’abord par son allure. Il parle bien et s’habille comme un prince de la sape. Il aurait, dit-on, 150 chemises colorées ou à motifs rigolos comme en arborent les Congolais de Brazzaville et qu’il achète à Château-Rouge, à Paris, chez son tailleur, Jocelyn le Bachelor. Son ami l’écrivain Dany Laferrière dit de lui qu’il démontre que "la littérature c’est aussi une joie".

À 52 ans, son dernier roman (2018), Les cigognes sont immortelles rata de peu le grand prix de l’Académie.

Portrait.