Livres - BD

S’il n’en est pas à son premier roman, Henri Gougaud, né en 1936 à Carcassonne, est aussi chanteur mais avant tout conteur. Depuis cinquante ans, il collecte des contes de tous les pays et les publie dans de nombreux recueils, encouragé par le succès de "L’Arbre à soleils" (Seuil, 1996). L’auteur de "Bélibaste" (Seuil), "Les sept plumes de l’aigle" (Seuil) ou encore "Le Livre des chemins" (Albin Michel) plusieurs fois réédité, publie "L’enfant de la neige", un roman initiatique qui nous plonge au cœur d’une époque charnière, la seconde moitié du XIIIe siècle. Jaufré, enfant abandonné recueilli par le père abbé Aymar et la nourrice Thomette alors qu’il n’avait que quatre ou cinq ans, passe une enfance paisible jusqu’à ce qu’il se décide à mettre les voiles, un beau jour de ses quinze ans. Son vœu le plus cher ? "Devenir poète pour chanter l’amour." Le voici troubadour sur les routes de sa chère région du Languedoc - où Henri Gougaud vit -, de place en place, de maison en maison, pour composer et faire entendre ses chansons. De passage près de Pamiers, il décide de faire un détour par le monastère. Accueilli à bras ouverts par sa famille, il s’installe pour quelque temps et découvre un mystérieux cahier contenant de brûlantes confessions hérétiques alors que l’Inquisition rôde encore. Avec Delphine, une fille d’auberge dont il tombe amoureux, et son demi-frère, il mène l’enquête.

Dans ce roman passionnant, Henri Gougaud conte à merveille le parcours initiatique de ce jeune troubadour dont il réhabilite le métier et le fait d’avoir nommé le sentiment amoureux. Alors que tout ce en quoi croyait Jaufré se dérobe sous ses pieds en pleine période instable - qui résonne cruellement avec l’actualité -, il se met à la recherche de valeurs fondamentales. Une histoire d’un jeune homme qui lutte contre l’obscurité du mensonge et des secrets, pour faire éclater l’espoir et la vérité.

L’enfant de la neige Henri Gougaud Albin Michel 280 pp., env. 19,50 €