"La Libre" propose une collection dédiée aux philosophes.

Pythagore, Socrate, Platon, Aristote et leurs successeurs étaient des hommes prudents - ou humbles. Le philosophe, insistaient-ils, n’est pas le sage absolu, plutôt l’ami de la sagesse.

Il n’y a donc pas de complexes à cultiver envers la philosophie. Elle est pour tous un chemin de sagesse, pourvu que l’on désire chercher la vérité pour mieux la comprendre, s’en approcher et s’y conformer.

Quarante volumes

Passé le premier moment d’émotion qu’elle suscite, certainement la crise sociétale qu’engendre le coronavirus suscitera-t-elle de très nombreuses questions sur nos modes de vie, nos relations ou la manière dont nous considérons notre vulnérabilité, notre rapport au réel, à la maladie ou à la mort. En ce sens, la collection "Apprendre à philosopher" que propose La Libre Belgique en librairie depuis ce vendredi tombe-t-elle à point.

Avec Platon en guise de premier numéro, cette collection se décline en 40 volumes, chacun dédié à un grand philosophe, pour couvrir tous les siècles depuis la philosophie antique.

De surcroît, outre une biographie de l’auteur, chaque chapitre, déployant les grands jalons de la pensée du philosophe, s’articule autour d’une question.

"Que pouvons-nous savoir ? Les limites de la raison pure" ; "Que devons-nous faire ? Un principe unique pour une vie morale" ; "Que sommes-nous en droit d’espérer ? La finalité de la nature" sont ainsi les chapitres qui présentent avec clarté et pédagogie l’apport de Kant dans l’histoire de la philosophie occidentale.

Platon comme point de départ

Le premier numéro de la collection (actuellement en vente en librairie) s’attache à Platon.

"Considéré comme le père de la philosophie occidentale, beaucoup des questions auxquelles il s’intéressa - de la nature de l’État idéal au sens de la justice ou de la vertu - se posent d’ailleurs aujourd’hui, quelque 2 300 ans après sa mort, avec la même acuité qu’au temps de l’Athènes de Socrate et de Périclès", note le résumé de l’ouvrage.

L’art de la maïeutique, attribué à Socrate mais popularisé par Platon, qui consiste à interroger avec perspicacité une personne pour lui faire accoucher d’une idée, sert en quelque sorte de modèle à cette collection qui se place sous cette phrase de Kant : "On ne peut apprendre la philosophie, on ne peut qu’apprendre à philosopher."

Le premier numéro dédié à Platon est disponible en librairie au prix de 1,99 € au lieu de 9,99 €. Plus d’informations sur le site www.lalibre.be/action/philo