Quand un artiste réalise un livre, celui-ci devient souvent une véritable œuvre, accessible au plus grand nombre tout en gardant sa singularité. La preuve par les beaux petits livres d’Anne Wolfers.

Fin 2017, elle publiait à l’Esperluette À l ouest, où elle racontait avec plein d’autodérision sa dépression et sa guérison. Elle récidive aujourd’hui avec Le doute, qui raconte ses mois de lutte victorieuse contre le cancer. Cette excellente graveuse, longtemps professeur d’arts graphiques à l’Académie d’Uccle, donne à ses dessins une douce étrangeté et une grande beauté. Chaque jour, jusqu’à la guérison, avec un Bic noir, elle a dessiné une question, un état du corps ou de l’esprit, ses rapports avec les médecins et les traitements.

Souvent drôle, toujours émouvant, cela tient d’Egon Schiele par l’expressionnisme du trait et de Sempé par l’ironie douce et aimante qu’elle applique aussi bien à elle-même qu’à ceux qu’elle croise. Elle met à nouveau au jour ses états d’âme, ses batailles au milieu des toiles d’araignée psychologiques, sa lente sortie du brouillard vers l’aube neuve et un premier tango.

Infirmier illustrateur

L’Homme étoilé a d’abord sévi sur la Toile avant d’exister sur papier. De son vrai nom Xavier, cet infirmier en soins palliatifs a pris pour nom d’auteur L’homme étoilé, en souvenir d’une de ses patientes qui l’a appelé ainsi à cause de ses bras tatoués. Sur son compte Instagram, qui compte plus de 100 000 abonnés, celui qui est aussi illustrateur publie des dessins très touchants comme autant d’instants de vie qu’il a partagés avec Roger, Mathilde, Nanie, Edmond, Christine, Blanche ou Franky. Dans son livre À la vie !, l’infirmier illustrateur d’origine belge qui travaille à Metz partage sa passion du rock avec Roger, prépare des dames blanche à la vodka pour Edmond, apprend le suédois avec Mathilde,… Il est un peu l’interlocuteur privilégié, celui aussi qui posera sa main réconfortante au moment du grand départ. Un roman graphique d’une douce humanité, traversés de jolis clins d’œil (histoire de désamorcer la gravité de certains moments), habité par la bienveillance et beaucoup d’amour. Quand vie et mort se côtoient…

Le doute| Récit dessiné | Anne Wolfers | Esperluète, 240 pp., 22 €

À la vie ! | Roman graphique | L’Homme étoilé | Calmann Lévy Graphic, 189 pp., 16,50 €