Livres & BD

Sorti il y a moins d'un mois, ce pamphlet anti-Macron s'est hissé au sommet des ventes sans l'appui de la presse française. Silence coupable ou indifférence justifiée ?

“Contre Macron”. Le titre du précédent livre de Juan Branco, paru en janvier dernier, était pour le moins explicite quant à ce que l'auteur pense du président français, allant jusqu'à définir le macronisme comme une “nouvelle variante du fascisme”. Par-là, ce jeune normalien et docteur en droit, conseiller juridique de Julian Assange et jadis proche de la France Insoumise, embrassait le mouvement des Gilets jaunes, dont il défendit gratuitement l'un des leaders, Maxime Nicolle, lorsque celui-ci fut accusé de "provocation publique à la commission de violences suivies des faits". Le second livre de Branco, “Crépuscule”, paru fin mars, est un prolongement de ce “Contre Macron”, essai philosophique que l'auteur promettait de “factualiser”. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le succès du livre (plus de 50 000 exemplaires vendus en moins d’un mois et quatre réimpressions) laisse supposer que les faits qu'il évoque sont explosifs, à la fois pour l'exécutif français… et la presse hexagonale, qui aurait passé ces faits sous silence. Mais de quoi parle “Crépuscule” exactement ?

(...)