Initier à méditer, animer un atelier de pleine conscience avec des adolescents de 14 ans, au milieu de la Foire du livre, voilà qui relève presque de l’exploit, Et pourtant, Graines d’Emergences relève le défi, à l’Espace Circus, une petite bulle dans le bain de la foule. Cette association, qui existe depuis quatre ans et donne des ateliers toute l’année, notamment dans les écoles où la demande est croissante, propose six séances durant la Foire du livre. Poussons la porte…

Assis en cercle sur de confortables tabourets de cuir coloré, une classe de jeunes apprend à poser ses pieds sur le sol. Les voici prêts à prendre la position de la montagne, à ouvrir une parenthèse en cette journée qui, mine de rien, a déjà été chargée; assez pour prendre le temps d’écouter la cloche qui donnera le "la" du temps pour soi, une cloche aux vibrations infimes et plus puissantes qu’en apparence.

Dans les aigus

Chacun prononcera ensuite son prénom, et son plat préféré, au sein d’un groupe qui y portera une grande attention. Certains murmurent, d’autres s’envolent dans les aigus, ce sont ceux qu’on entend le mieux dans le bruit ambiant. Un bruit qu’on apprend à canaliser, à écouter, à isoler, à assourdir presque en se chauffant les mains, en se couvrant les oreilles, en écoutant sa respiration. Par où passe-t-elle ? Où est-elle la plus présente ? Dans la poitrine ? Sous le nez ? Posons nos doigts, nos mains là où elle s’impose. Soudain, à l’extérieur, une voix stridente rompt la concentration qui s’était installée dans le cercle. Un instant seulement tant les élèves semblent désireux, du haut de leurs 14 ans, de bénéficier de ce moment de calme. Ils apprendront encore à s’étirer, se tapoteront le corps du bout des doigts, percevront, ou pas, les fourmillements qui en découlent, puis entreront, les yeux fermés, dans un vrai moment de méditation, portés par la voix de Maité Massart qui les emmène à l’intérieur d’eux-mêmes.

Fin de la récré

La cloche sonne à nouveau trois fois pour annoncer la fin de la méditation. Jonas s’est senti reposé. Son copain, lui, n’entendait plus trop les voix de la foire. Le calme est perceptible, l’atmosphère sereine, une page s’est tournée. Les ressentis se murmurent et se partagent : "C’était agréable"; "j’ai faim"; "le bruit environnant est moins fort"; "c’était bien"; "j’ai envie de crier"… L’animatrice les écoute, les remercie, émue par leur belle participation et leur propose de garder précieusement en eux cet instant magique : "C’est déjà très intéressant d’avoir un retour sur soi, un peu d’attention. On n’a pas toujours l’occasion de s’octroyer un moment de pause ou de bienveillance."

Et voici les adolescents, effectivement très réceptifs à la proposition qui vient de leur être faite, prêts à arpenter de nouveau les allées animées de la Foire, plus centrés et plus conscients de leur intériorité.

Ateliers le dimanche 21 février de 10 à 11h et de 14 à 15h à l’Espace Circus.