Médias/Télé

La Région wallonne a décidé d'attribuer à la RTBF un financement de vingt millions d'euros pour sauvegarder le patrimoine audiovisuel. Ce projet, en discussion depuis plus d'un an et demi voit enfin le jour : "On a commencé à travailler sur ce dossier début 2007. Nous avons remis un rapport sur la sauvegarde et la valorisation des archives de la RTB dans le cadre du contrat de gestion signé en 2006", explique Philippe Caufriez, chef de projet "numérisation et valorisation des archives".

Ce rapport, qui détaille la problématique liée à la protection du patrimoine et les solutions envisageables, a été inclus dans un plan qui concerne l'ensemble du patrimoine de la communauté française, remis en novembre 2007. Aujourd'hui, il ne reste qu'un accord formel à obtenir du gouvernement wallon : "Un accord de principe a été pris au niveau des cabinets qui forment le gouvernement de la Région wallonne mais la décision doit encore passer de manière formelle par le gouvernement wallon dans les semaines qui viennent. De même, le conseil d'administration de la RTB doit rendre un accord sur le projet de filiale."

Ces décisions se prendront très rapidement, ce mois-ci. La numérisation s'effectuera grâce à la création d'une société anonyme avant la fin de l'année : "La filiale sera à 50 pc gérée par la RTB et à 50 pc par la Région wallonne. Elle sera chargée de numériser des archives autant pour la télévision que pour la radio. Elle les commercialisera aussi pour les valoriser. Comme la région donne 20 millions d'euros, il est normal qu'il y ait un retour sur investissement."

Outre les archives, la RTB fournira les instruments de lecture, car pour la télévision, par exemple, il y a cinq supports différents. "Il faut faire des investissements informatiques de manière à pouvoir transférer et transformer les archives en fichiers numériques. Une fois que tout est informatisé, on peut changer de support de manière très rapide. Pour l'instant on doit le faire en temps réel, c'est pour cette raison que c'est un plan sur cinq ans." Conjointement à la numérisation des archives, la valorisation sera relayée par un site internet grand public, "sur le modèle de ceux qui existent déjà en Suisse, en France et au Canada" dont l'objectif principal sera de "rendre les archives plus accessibles et disponibles pour le public".

Le développement de ce plan de protection du patrimoine audiovisuel aura des répercussions bénéfiques sur la Région wallonne puisqu'elle permettra la création d'emplois.