Une ou Deux? Tu passes quand tu veux

Pour sa 50e saison, la RTBF s'offre onze nouveautés et un reprofilage total de La Deux.Talk-show, mini JT et émissions enfantines: un vent de fraîcheur balaie Reyers. Pariant sur la nouveauté et l'audace, elle invite même le sexe sur ses antennes.

Une ou Deux? Tu passes quand tu veux
©Bauweraerts
K.T.

Elles sont onze. Onze nouvelles émissions qui viennent redonner des couleurs à une RTBF ankylosée par les années - elle entame sa 50e saison - et les soucis financiers. Onze émissions, et bien plus de nouvelles têtes encore, cela faisait longtemps que la RTBF ne nous avait plus habitués à autant de changements! Si ceux-ci s'inscrivent à part presque égale dans les grilles de La Une et de La Deux, que cette révolution s'incarne sur La Deux n'est plus un mystère (cf. LLB du 18/7).

Jadis fourre-tout et volontiers bouche-trou, La Deux a retrouvé en même temps qu'une coordinatrice attitrée, Carine Bratzlavsky, un profil net, une offre ambitieuse et multiple. Cette métamorphose s'illustre au travers d'une grille redynamisée. Pour preuve, à côté de tout ce qu'elle offrait déjà - documentaires, magazines, etc. -, la nouvelle tranche destinée aux jeunes entre 19 et 21h avec en guise d'emblème un talk-show quotidien de 30 minutes: Tu passes quand tu veux . Entre mini talk-show et agenda, les huit compagnons de `TPQTV´ s'échangent infos, adresses et bons plans en prise directe avec l'actualité. Les plus jeunes ne sont pas oubliés qui font toujours l'ouverture d'antenne, au sens propre, puisque Bla-Bla sera présent dès 7h15 du lundi au samedi. Pas de bagarre en vue, les 9-14 ans disposeront dès le 1er octobre de leur propre émission G'nôme proposant BD, jeux, sorties et feuilletons.

Dans la foulée, les séries ne sont pas oubliées (`Buffy´, `La Vie, la vie´), pas plus que le cinéma- Screen , présenté par Cathy et Olivier Monssens (me.) - ou la musique Clips en ligne présenté par Walid (je.).

La Deux sera aussi la chaîne du sport en direct. Outre les rencontres, compétitions et matches, elle s'offre Extratime : nouveau magazine présenté par Thierry Luthers. Sports en salle et urbains ou arts martiaux y ont le même droit de cité que les disciplines majeures.

Enfin, la moindre des surprises n'est pas l'arrivée de Sexe in the tv , talk-show au ton résolument jeune et sans complexes, acheté à la chaîne française Téva, et présenté par Gaël Le Forestier (vendredi, 22h30).

La Une ne sera pas en reste qui a repensé son offre en matière d'info (LLB, 29/6). Si l'horaire reste inchangé, 18h50- 20h05, l'offre s'est étoffée. Tout commence par L'Actu, mini- journal de 6 minutes (survol de la journée et un ou deux sujets de décryptage). À la barre, en alternance: Véronique Barbier, Eric Boever et Paul Germain. Suit à 18h56, `Le Bus des régions´ avec toujours à son bord Valérie Druitte et Françoise Baré. À 19h10, autre nouveauté: Projet X, douze minutes de reportages quotidiens présentés par Christophe Deborsu et Baudouin Remy. Une façon `hardie et téméraire de disséquer l'actualité´. Suit le JT aux composantes régionales, nationales et internationales. La diffusion sur La Deux (langage des signes) est postposée à 20h15.

Tout ça (ne nous rendra pas le Congo) proclament une fois par mois Marco Lamensch et Jean Libon pour montrer que l'esprit Strip-tease n'est pas mort. Quant à Armelle, elle fait son retour en Smoking et baskets (mardi 22h30), un guide des sorties et des beaux-arts.

Nous reviendrons en détail sur ces émissions et notamment sur `Ça tourne´ et `Hep taxi´ qui se cherchent un visage.

© La Libre Belgique 2002


3 QUESTIONS À Barbara Louys Présentatrice de `Forts en tête´, désormais productrice de `Tu passes quand tu veux´ sur La Deux On vous a découverte animatrice, aujourd'hui vous êtes productrice. Quel rôle préférez-vous? Pour le moment je ne peux pas choisir entre les deux. Parce que c'est une fonction que je découvre, que les différences sont très marquées et qu'il y a des avantages de chaque côté. J'avais cette idée de produire un jour une émission mais je ne pensais pas que cela viendrait si vite. En tant qu'animatrice, on est un peu dans une bulle, choyée, entourée, etc. mais on a un apport limité sur une émission. La production permet de gérer un projet de A à Z, ce qui est le rêve de toute personne qui aime créer et puis il faut gérer les quipes. C'est passionnant mais plus stressant. C'est un peu Dr Barbara et Mrs Louys. Comment est née l'émission? C'est un projet que nous avons porté ma petite soeur et moi car nous avons l'habitude de travailler ensemble et nous avions une idée assez précise du type de personnes que nous souhaitions réunir sur le plateau. Soit un échantillon représentatif de tous les goûts et des intérêts des jeunes (mode, musique, sport, danse, culture, etc.) J'ai l'habitude des castings (Barbara Louys avait une société d'hôtesses et de promotion par le passé, Ndlr) j'ai contacté d'anciens partenaires et je les ai trouvé tous les sept très rapidement, comme tombés du ciel. La bande-annonce montre un décor d'appartement, vous allez les mettre en scène? Non. Il n'y a aucune mise en scène, on va juste tirer parti des potentialité qu'il offre (la cuisine pour les recettes vite faites et les cocktails, etc.). On s'y déplacera en fonction des sujets mais les animateurs et chroniqueurs apparaîtront comme ils sont dans la vie: ils gardent leur nom, leur âge, leurs goûts. C'est un peu l'émission que j'aurais aimé voir quand j'étais plus jeune: sorte d'agenda divertissant, de guide de survie proposant une foule de bons plans. (K.T.)

Sur le même sujet