Le plus grand guerrier

Il fut un génie de l'art militaire. Probablement le plus grand chef militaire de tous les temps. Un stratège sans états d'âme, prêt à recourir à la barbarie pour imposer ses conquêtes et bâtir le plus vaste empire jamais connu. L'année prochaine, cela fera précisément 800 ans que Gengis Khan ** (France 2, 22h35) fut proclamé souverain des Mongols.

Le docu-fiction produit par la BBC et Discovery Channel, deux références en matière de reconstitutions historiques, retrace la vie de ce conquérant - interprété par l'acteur Orgil Makhaan - cruel et avide de pouvoir. Entièrement tourné en Mongolie, le film est une adaptation fidèle du livre «L'Histoire secrète des Mongols», grand poème lyrique écrit à la mort de Gengis Khan en 1227 par ses proches et rassemblant tous ses souvenirs. Une réalisation riche en batailles et scènes d'action spectaculaires, avec des effets spéciaux conçus par l'équipe du «Seigneur des anneaux».

L'histoire de la puissance mongole commence au coeur de l'Asie centrale en 1162 avec un homme nommé Temüdjin («celui qui frappe le fer»). Ses talents d'organisateur et de meneur d'hommes lui permettent de vaincre progressivement les peuples nomades et de s'emparer de toute la Mongolie. Il se fait alors proclamer Gengis Khan (le Puissant Khân) et étend la domination de son peuple sur les provinces alentours: les Ouïgours, la Chine septentrionale, la Corée, la Transoxiane, le Khorassan, l'Irak-Adjemy, le Khorezm et plusieurs provinces de la Perse et de la Russie passent sous la domination du Khân. Jusqu'à sa mort, Gengis Khan sera le chef suprême d'un territoire gigantesque, s'étendant de la mer Noire à l'océan Pacifique.

© La Libre Belgique 2005