Pure FM : "back to music"

(P.-F. L.)

Hasard de calendrier : alors que BXL et Contact 2 officialisaient leur prochaine conversion en "Mint", Pure FM, la radio "jeunes" de la RTBF, dévoilait sa nouvelle stratégie de communication. Terminé le slogan "On respire" des débuts (avril 2004); désormais, Pure se raccrochera au plus fédérateur "Good Music makes Good People". "Près de trois ans après notre apparition, il était temps de préciser notre raison d'être", justifie Rudy Léonet, patron de Pure FM. Il n'est donc pas question d'un changement de cap, si ce n'est la volonté de "remettre la musique au coeur de notre programmation", fond de commerce de la chaîne. Sur la base d'une étude qualitative menée au printemps dernier, il est apparu que Pure FM était "trop pertinente" sur le terrain des nouveautés musicales. "On roulait à du 200 à l'heure ! Les auditeurs nous ont demandé de réduire la vitesse en alliant davantage nouveautés et souvenirs, c'est-à-dire la musique des années 1980 et 1990", détaille Rudy Léonet. Cette transition est déjà en cours depuis plusieurs semaines à l'antenne. Avec un objectif clairement affiché : attirer de nouveaux auditeurs sans perdre les anciens fidèles. Qui sont ces auditeurs ? Essentiellement des jeunes - à partir de 18 ans - qui sont revenus des radios musicales jugées trop formatées. Mais aussi des quadras qui apprécient l'esprit de découverte véhiculé par Pure. "Je suis un patron heureux ! Je ne changerais rien à l'esprit qui est le nôtre depuis le lancement de Pure", assure M. Léonet. Cet esprit a été concrétisé dans une campagne conçue par l'agence Duval Guillaume qui, exceptionnellement, n'a pas travaillé en se basant sur un public ciblé mais à partir du thème fédérateur de l'âme musicale. Good music makes good people...