Pure FM : on s'ouvre !

Bagouzes aux doigts, cuir aux fesses, et surtout, surtout, bracelets de festivals aux poignets : l'équipe de la radio jeune de la RTBF était à l'image des programmes qu'elle entendait promouvoir auprès de la presse, ce mardi.

My. L.
Pure FM : on s'ouvre !
©Vanzeveren

Bagouzes aux doigts, cuir aux fesses, et surtout, surtout, bracelets de festivals aux poignets : l'équipe de la radio jeune de la RTBF était à l'image des programmes qu'elle entendait promouvoir auprès de la presse, ce mardi. Branchouille. Mais pas trop prise de tête. Un poil rigolote. Comme ce petit Art Toy édité à 2 000 exemplaires, dont une quinzaine a été distribuée aux chanceux journalistes.

Un souriceau bleu "Pure" flanqué d'ailes d'ange. Un type de jouets designs, auquel les marques "cool" aiment désormais s'associer. "Et on a un produit qui n'est pas moins cool que MTV, Adidas ou Chanel", lance Sylvestre Defontaine, animateur du magazine musical "Drugstore" (du lundi au vendredi de 20 à 22 h - nouvel horaire). C'est sûr, celle qui prétend dans son slogan que la bonne musique rend les gens bons ne s'est pas encore ringardisée, en cinq ans d'existence. Elle est toujours à l'affût des tendances, du machin qui va faire buzz en se recyclant un jour en classique. Un mot d'ordre, pour ce 5e clap de début : l'ouverture.

Et un exemple, donné par le patron de la radio qui se donne pour objectif d'être "starter" et populaire à la fois, Rudy Léonet : "Il y a un disque, une chanson qui nous a posé problème, en 2006." Et de raconter les interrogations autour d'un titre formidable d'une artiste dont le deuxième sortait alors. Une chanteuse soul sixties, au style hors des sentiers balisés par Pure à l'époque. Amy Winehouse et son "Rehab" qui tournent désormais en boucle partout, et que Pure avait programmé alors que "ce n'était pas notre son". Bonne intuition. Si les années 80 misaient sur l'éclectisme, que les 90's visaient le segment, aujourd'hui on s'ouvre.

D'ailleurs, une émission hip hop va s'inscrire dans cette grille de rentrée qui prendra effet le 1er septembre : "Sonar the new planet", servie par ledit Sonar, DJ de sa profession. Bon, le set n'aura pas les faveurs du prime-time radio (il aura lieu le dimanche, de 23 h à 1 h), mais il démontre que les ségrégations musicales ne sont plus ce qu'elles étaient.

Interview grille-pain

Parmi toutes les nouveautés qui jalonnent la grille, on notera le retour de l'enfant prodigue, Cédric Godart, revenu d'un court périple chez Mint. Godart qui animera "On n'est pas des anges" (lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 16 h à 19 h), - "Ce titre, c'est une promesse", souligne-t-il - où on papotera de plein de choses (restos, médias...) en compagnie d'une armada de chroniqueurs.

Enfin, le morning de Pure, "Snooze", emmené par Vanessa Klak, s'enrichira d'une demi-heure supplémentaire avec Sébastien Ministru. Lequel accueillera chaque jour un invité, d'Yves Leterme à Dave, pour une "interview grille-pain." "C'était le fantasme de Rudy, moi je suis son sex-toy intellectuel", lâche-t-il. Le ton est donné.