Anne-Michèle Cremer a tourné la page

C’est par le billet que lui a consacré son collègue des petits matins, Jean-Pierre Jacqmin, que l’on a appris la nouvelle. Glaçante. Le décès inopiné et tragique d’Anne-Michèle Cremer, une des voix les plus chaleureuses et les plus enthousiastes de la RTBF. Si elle officiait le plus souvent sur La Première, elle faisait aussi partie de la petite bande de Thomas Van Hamme sur Viva-Bruxelles.

K. T.

C’est par le billet que lui a consacré son collègue des petits matins, Jean-Pierre Jacqmin, que l’on a appris la nouvelle. Glaçante. Le décès inopiné et tragique d’Anne-Michèle Cremer, une des voix les plus chaleureuses et les plus enthousiastes de la RTBF. Si elle officiait le plus souvent sur La Première, elle faisait aussi partie de la petite bande de Thomas Van Hamme sur Viva-Bruxelles.

Lundi midi encore, elle partageait sa passion des livres dans "Culture Club" ; c’est dire si ses collègues et amis du boulevard Reyers étaient sous le choc ce mardi matin. Une nouvelle difficile à avaler qu’il avait pourtant fallu livrer et commenter sur antenne. Heureusement accompagnée d’extraits joliment choisis qui rendaient encore mieux hommage à sa douceur et à sa joie de vivre. Certains se souviennent de ces horaires de fin d’année qu’elle tentait encore d’aménager il y a quelques jours et de la façon souvent "virevoltante" dont elle traversait un studio, un couloir. "Incompréhensible", "inimaginable" sont les mots qui reviennent le plus souvent. Difficile en effet de concevoir la disparition de cette femme de 42 ans, mère de quatre enfants.

"Toujours souriante, toujours disponible", comme le souligne le communiqué de la RTBF, Anne-Michel Cremer avait fait l’essentiel de sa carrière en radio à la présentation des journaux du matin et à "Questions publiques" en compagnie d’Eddy Caekelberghs. En télévision, elle avait œuvré à l’émission "Droit de cité" et présenté le Concours Reine Elisabeth. "Mais sa passion de raconter des histoires, d’expliquer l’actualité, c’est en radio qu’elle l’avait le plus exprimée. Elle passait des drames du monde aux contes de fée, avec une magnifique façon d’aligner des mots pour faire comprendre le monde qui tourne mal et les manèges enchantés."

Entrée à la RTBF il y a bientôt vingt ans, Anne-Michèle Cremer était assistante en journalisme radio à l’ULB. "Que votre journée soit belle", lançait-elle souvent à l’issue du JP. Une phrase qu’on n’est pas prêt d’oublier