Audiovisuel : suite et pas fin

On pensait que le vote de la loi sur la réforme de l’audiovisuel public français avait mis fin au feuilleton Eh bien! non. C’est au tour des chaînes privées de se plaindre. Selon "La Tribune", les patrons de TF1, Canal + et M6 ont écrit au Premier ministre François Fillon pour lui demander un moratoire avant de les taxer pour financer France Télévisions. Cette taxe est, selon eux,

On pensait que le vote de la loi sur la réforme de l’audiovisuel public français avait mis fin au feuilleton Eh bien! non. C’est au tour des chaînes privées de se plaindre. Selon "La Tribune", les patrons de TF1, Canal + et M6 ont écrit au Premier ministre François Fillon pour lui demander un moratoire avant de les taxer pour financer France Télévisions. Cette taxe est, selon eux, "infondée et inopportune", TF1 et M6 étant "loin de bénéficier des reports de publicité de France Télévisions", et ayant "enregistré une chute brutale de leurs recettes depuis début 2009". "Et la dégradation de nos recettes publicitaires atteint - fait sans précédent - près de 15 pc en mars."