Le mentaliste so British teste les Taloche

Philip Escoffey prétend lire dans les esprits. Il est mentaliste. Il est britannique (d’origine suisse), magicien et tient surtout le rôle principal d’une nouvelle émission de divertissement sur la première chaîne du service public. Il ne répond pas au nom de Simon Baker (autre "Mentalist" bien connu) mais à celui de Philip Escoffey. Dans Possible-Impossible H , lancée le 7 octobre dernier sur La une, le magicien de l’esprit, diplômé en psychologie à l’Université d’Exeter, soumet cinq défis à deux personnalités dans le but de récolter des fonds (maximum 15 000 euros) au profit de l’opération de solidarité de la RTBF : Cap 48.

Au.M.

Dernière danse

Philip Escoffey prétend lire dans les esprits. Il est mentaliste. Il est britannique (d’origine suisse), magicien et tient surtout le rôle principal d’une nouvelle émission de divertissement sur la première chaîne du service public. Il ne répond pas au nom de Simon Baker (autre "Mentalist" bien connu) mais à celui de Philip Escoffey. Dans Possible-Impossible H , lancée le 7 octobre dernier sur La une, le magicien de l’esprit, diplômé en psychologie à l’Université d’Exeter, soumet cinq défis à deux personnalités dans le but de récolter des fonds (maximum 15 000 euros) au profit de l’opération de solidarité de la RTBF : Cap 48.

Après avoir fait la démonstration de chacun de ses talents, le mentaliste demandera à ses invités s’ils estiment que "C’est possible ou impossible ?" "Etes-vous formels ?", dira-t-il ensuite, selon une formule d’ores et déjà consacrée. Après un temps de concertation, le duo devra décider. Soit une variante de l’émission éponyme qu’il a créée en Grande Bretagne pour Channel 5.

Au cœur du Club Spirito-Martini, d’Ixelles (une église rénovée en haut lieu de la nuit bruxelloise), les frères Borlée avait déjà subi le terrible test de Rorschach alors que Patrick Ridremont et Virginie Efira avaient manqué de perdre une main dans un piège à loup. Heureusement, les premiers avaient cumulé 13000 euros pour la caisse de Cap 48, alors que les seconds furent plutôt malchanceux et repartirent avec seulement 1000 euros. Cette fois, pour sa troisième et dernière émission, le so British Philip Escoffey reçoit les Frères Taloche.

Au programme : hypnose collective, reconnaissance des émotions, ouverture de coffre mystère, dîner gastronomique signé Lionel Rigolet (du "Comme chez soi" à Bruxelles) et un invité de marque : Gili, un confrère, mentaliste lui aussi, mais flamand cette fois. Pas d’inquiétudes, Il vient "en paix" !

Pas de saison 2

La direction des programmes a confirmé, hier, que le contrat signé avec le mentaliste ne serait pas renouvelé. "Ce dernier prévoyait trois émissions et on s’arrêtera ici. Ce sera un one shot." Et de fait, les audiences - largement en deçà des attentes de la direction - ont été franchement décevantes. La première émission n’a été suivie que par 229 900 téléspectateurs (13,3% de part de marché), alors qu’au même moment 445 000 personnes (26% de pdm) regardaient "Camping Paradis" sur RTL TVI.