Fin de saison sous tension à la RTBF

Les burn-out se multiplient. Un questionnaire sonde le bien-être des employés.

Am.C.
Fin de saison sous tension à la RTBF
©DR

"Ambiance exécrable", "on nous demande de faire plus avec moins", "un plan social qui ne porte pas son nom", "on se sent méprisé"… Rien ne va plus au sein de la RTBF, comme le soulignait un article publié dans "Le Soir" ce mercredi 29 juin. Plusieurs membres du personnel y témoignent sous couvert d’anonymat d’un malaise croissant dans l’entreprise.

Départs en série, congés maladie, journalistes en burn-out… Le service public traverse en cette fin de saison une période de turbulences.

En mars, les arrêts maladie se multipliaient dans le service politique dirigé par Johanne Montay. Début juin, Florence Hainaut, présentatrice des "Décodeurs" sur La une, annonçait son départ de la RTBF. Quant à Delphine Simon, jusqu’ici coprésentatrice du "15 minutes" sur La deux, elle a souhaité prendre une pause carrière d’un an pour devenir manager d’un club de hockey bruxellois.

Entre réductions des coûts (130 millions d’économies cumulées ces dernières années selon Jean-Paul Philippot, l’administrateur général de la RTBF), évolutions technologiques et non-remplacement des départs à la retraite, l’entreprise fait face à de nombreux bouleversements.

Dans ce contexte, il y a ceux qui trouvent leur compte, et ceux qui se sentent oubliés au point parfois de craquer. Mais, nous répond-on du côté de la RTBF, "toutes les sociétés, en particulier les sociétés de médias, sont exposées à ce genre de soucis".

Une enquête sur le bien-être

Il n’empêche, la direction se dit consciente du problème et met en place des mécanismes pour y remédier. Les managers en ressources humaines sont progressivement formés pour venir en aide aux victimes de burn-out. Dans le même temps, une cellule d’écoute aux employés en détresse a été mise sur pied.

Autre signe d’une prise de conscience : un questionnaire à remplir sur base volontaire a été adressé à tous les employés de la RTBF. Cette enquête anonyme sur le bien-être au travail a déjà été remplie par quelque 300 membres du personnel.

Le but de ce "baromètre" du bien-être que "La Libre" a pu consulter ? Analyser "les forces et les faiblesses" de la RTBF pour voir comment "être meilleur demain". On y trouve un bon aperçu des points de friction existant entre la direction et sa base.

Le document prend la forme d’une longue liste d’affirmations. Pour chacune d’elles, le répondant est invité à exprimer son degré d’accord ou de désaccord.

"Les responsables hiérarchiques arrivent à donner du sens au travail des employés", "Les promotions au sein de la RTBF sont basées sur le mérite", "la RTBF récompense les membres du personnel les plus efficaces", "les responsables hiérarchiques exercent une pression continue sur les membres du personnel"

Les résultats de cette enquête interne seront présentés au personnel à la rentrée de septembre.