"19H Live", le nouveau test de Nikos Aliagas

En avant-soirée, l’animateur joue la carte de la proximité sur TF1.

Gourdin Caroline
"19H Live", le nouveau test de Nikos Aliagas
©Photo News

Nikos Aliagas, c’est l’homme des défis sur TF1. Depuis son arrivée sur la chaîne privée en 2011, l’animateur et journaliste d’origine grecque (il présentait le "20 heures" dans son pays d’origine), enquille les succès. "Star Academy" ? "Personne n’en voulait, j’ai tenu huit ans", lançait-il récemment dans un entretien à "Télé 7 Jours". Pour "50 mn Inside" (le carton du week-end, NdlR), on m’a dit : ‘Le people, c’est mort’, cela fait dix ans. ‘The Voice’, cela ressemblait trop à ‘Star Ac’’ ! Pour l’instant, ça continue."

L’ancien comparse de Christine Bravo est à nouveau sur la sellette cet été pour un test : il s’empare dès aujourd’hui de la case, ô combien casse-pipe, de l’access prime time sur TF1. Le concept, produit par Eléphant et Cie ("Sept à Huit") est inédit. "19H Live", à l’antenne de 19 à 20 heures du lundi au vendredi, se veut une émission de proximité, enrichie par des journalistes en région et par une bande en plateau.

Enquiquineurs, infiltrés, dénicheurs...

Dans une bande-annonce publiée sur son compte Twitter, Nikos Aliagas dessine les contours de ses nouvelles ambitions. "Nos reporters se rendent sur le terrain partout en France pour répondre aux questions que vous vous posez, même celles qui dérangent", promet-il. Il ajoute : "Evasion, société, célébrités, préparez-vous à entrer au cœur du quotidien des Français dans ‘19H Live’."


Plus précisément, la quotidienne est construite en quatre parties. Les "enquiquineurs" sont chargés de lever des lièvres sur des questions d’argent public et les gaspillages en tous genres.

Les "dénicheurs" parcourent l’Hexagone en quête d’histoires insolites ou incongrues.

Les "infiltrés" s’immergent dans le quotidien de Français ayant une vie peu ordinaire.

Et les "enquêteurs" s’immiscent dans les coulisses de l’actualité des stars.

Dans la "newsroom" (le plateau), Nikos sera entouré de six ou sept journalistes, dont Justine Lafon ("On n’est pas des pigeons" sur France 4), Stéphanie Loire (Chérie FM), Frédéric de Lanouvelle (ex-BFMTV), ou Julie Tomeï. On sait déjà que cette dernière, qui a travaillé sur M6 ou pour "La Nouvelle Edition" et "Le Grand Journal" sur Canal +, fera office d’"enquiquineuse" dans cette nouvelle émission.