Affaire Morandini: certains "people" étaient-ils au courant de ces castings scabreux?

L'animateur d' Europe 1 est plongé dans une affaire de castings qui dégénèrent sur fond de nudité et de masturbation.

Rédaction en ligne
Affaire Morandini: certains "people" étaient-ils au courant de ces castings scabreux?
©Photo News

L'animateur d'Europe 1 est plongé dans une affaire de castings qui dégénèrent sur fond de nudité et de masturbation.

Le choc après la sortie de l'enquête des Inrockuptibles sur les castings orchestrés par Jean-Marc Morandini pour sa web-série est toujours bel et bien présent. Dans son dernier numéro, le magazine révèle des pratiques plus que douteuses dont "JMM" serait friand lors des auditions pour recruter les futurs comédiens. Ceux-ci auraient été poussés à se mettre nu, voire carrément à se masturber en vidéo. Pire, la directrice de casting, une certaine Catherine Leclerc, aurait demandé à un acteur s'il "se sentait de faire une fellation à Jean-Marc Morandini". Or, cette fameuse Mme Leclerc ne serait autre que le producteur de la série lui-même, si l'on en croit l'hebdo français.

Une affaire qui secoue le petit monde du PAF et qui pousse les confrères de Morandini à dégainer sur Twitter. Parmi ces réactions, un tweet signé Marc-Olivier Fogiel retient tout particulièrement l'attention. Le 30 mars dernier, "Marco" répondait à une pique du site jeanmarcmorandini.com sur les mauvaises audiences de son émission "Le Divan".


Deux gazouillis assez mystérieux, mais qui prennent tout leur sens au vu des révélations des Inrocks. Il semblerait donc que des gens étaient au courant de ces castings scabreux. "Je n’imaginais pas une seconde tout cela", explique-t-il à Buzzfeed France, "C’est incroyable. Mes tweets étaient écrits sur le ton de la plaisanterie, même si cela circulait depuis toujours que Jean-Marc Morandini mélangeait les genres. Je ne pensais tout de même pas que c’était à ce point. (...) Si j’avais eu connaissance de ce système révélé par Les Inrocks, je n’aurais pas tweeté comme cela. Cela peut apparaître de mauvais goût aujourd’hui."

Matthieu Delormeau, chroniqueur à "Touche pas à mon poste" s'est "exprimé" via un grand nombre de retweets, y compris d'internautes qui lui demandent s'il en sait plus à ce sujet. Mais sans vraiment répondre à la question. 

Laurent Ruquier ne tweete rien, mais cite un autre tweet assassin pour Morandini. Une référence assez claire au côté putassier du site de celui qui officie en télé sur NRJ12, et en radio, sur Europe 1.


Du côté de Morandini, on se dit "sous le choc". Contactée par Télérama, la direction d'Europe 1 dit tout ignorer de cette affaire. "Elle a interrogé Jean-Marc Morandini qui les dément formellement et qui l'a informée de son intention de porter plainte", poursuit l'article.