Pure FM, en route pour 2017

Nommé à la tête de Pure FM, Joël Habay proposera une nouvelle grille en janvier. Entretien.

placeholder
Aurélie Moreau

C’est vide, je sais, ne prêtez pas attention." Joël Habay emménage. Une table, deux chaises, un ordinateur, une radio. Un grand vide. Qu’importe... "Je penserai plus tard aux plantes vertes. Ce n’est pas vraiment la priorité." En fond sonore résonnent les voix de Pure FM, dont il est devenu le directeur. Le passionné de musique prend enfin "ses marques". Arrivé le 1er septembre, l’homme d’envergure - un mètre nonante au moins - prend les rênes d’un projet à sa mesure : "Media Z" (nom provisoire). Destinée à la future bande numérique, la nouvelle radio urbaine et hip hop de la RTBF devrait voir le jour en 2017. Son public cible ? Les 15-25 ans.

"Aujourd’hui, j’ai 42 ans. Cette opportunité correspond à un bon moment dans mon parcours", poursuit Joël Habay. Animateur de nombreuses radios liégeoises et verviétoises, puis directeur d’antenne et des programmes chez Nostalgie et Chérie FM, Joël Habay passe enfin au secteur public.

Crise d’enthousiasme

Crise de la quarantaine ? Pas vraiment. "Crise d’enthousiasme, plutôt." Après tout, la maison Reyers lui "faisait envie" malgré les rumeurs sur sa - mauvaise - gestion des ressources humaines. "La RTBF est forcément plus grande, avec plus de personnels et des fonctionnements différents. Mais c’est à celui qui arrive de s’adapter. Je démystifie totalement le fait d’intégrer un service public. Je le vis très bien et les gens que je rencontre sont des grands professionnels."

Le défi Media Z s’annonce laborieux - quoique "stimulant" pour le responsable. "Quel bonheur de partir d’une page blanche et d’écrire une nouvelle histoire. Peu de gens ont cette chance. [...] L’idée, ce sera de faire du linéaire et du non linéaire. On aura un programme accessible sur la radio numérique qui suivra le rythme biologique de l’auditeur. Puis, on va proposer nos contenus de manière non linéaire à destination de l’internaute à travers de multiples plateformes et des écritures différentes."

Inspiré par "ces espèces de storytelling" sur Snapchat et par les formats courts, le nouveau directeur du pôle musical radio n’en dira pas plus. Il réserve "la primeur de ses idées à ses équipes".

Nouvelle grille en 2017

Et Pure FM dans tout ça ? "Elle se porte bien, assure Joël Habay. Elle vient d’achever une saison record. En termes de recrutements, c’est une des plus belles années jamais réalisées." Ecoutée par 169 000 auditeurs en moyenne (357 000 auditeurs par semaine), la radio se partage 3,2 % des parts de marché sur la saison 2015-2016.

Une nouvelle grille devrait voir le jour pour 2017 mais l’ADN de la radio "ne changera pas", tente de rassurer le nouveau directeur.

"Rien n’est arrêté pour l’instant. Je construis progressivement les choses. C’est évident que je vais travailler à faire évoluer la grille mais Pure FM est déjà une belle radio avec des émissions très positives. Le défi sera de continuer à se développer. Je pense qu’on peut le faire en capitalisant sur ce qui existe : la découverte, la musique, la scène indie, les tendances, l’alternatif, la curiosité."