Brice Depasse : "Nous avons besoin de nouveaux héros, culturels"

Karin Tshidimba
Bruxelles - Nostalgie: présentation du nouveau livre de Brice Depasse: Le meilleur de la légende
Bruxelles - Nostalgie: présentation du nouveau livre de Brice Depasse: Le meilleur de la légende ©JC Guillaume

Depuis 2001, "La Story" chronique musicale de la radio Nostalgie, égrène les légendes.

La Story" irrigue les ondes de Nostalgie depuis 15 ans et fait partie intégrante de l’ADN de cette radio qui fait vivre l’histoire de la musique. Une passion entrée dans les veines de Brice Depasse, à 9 ans, lorsqu’il reçoit son premier disque des Beatles.

"Un journaliste musical, qui parle du passé, a la même démarche universitaire qu'un historien, il recoupe ses sources (biographies, articles), recherche des témoins et des archives de l'époque (documents filmés, etc.) pour reconstituer la réalité historique. C'est pour cela que j'ai inscrit cette petite phrase dans le livre : 'Nous avons besoin de nouveaux héros, laissez-moi vous raconter leur histoire'. Avant, on avait des héros guerriers. Aujourd'hui, entre 15 et 20 % du tourisme à Londres est drainé par les grands noms du rock et de la pop... Une chanson de Dylan de 1953 n'est plus ringarde, c'est une chanson qu'on aime et qui a une histoire particulière. On s'intéresse à elle pour ce qu'elle dit et pas pour l'époque dont elle est issue. La musique pop n'est plus générationnelle comme la musique l'était auparavant", souligne Brice Depasse.

"La Story" : cinq cents pages d’anecdotes

De Robert Zimmerman (Dylan) à l’AB, le livre semble relire l’histoire musicale à rebours de l’alphabet. A une exception près : Bowie qui ouvre et clôt l’ouvrage, le plus beau des hommages.

"La mort de Bowie en 2016 a été un choc mondial qui a marqué les esprits. Ce livre devait commencer par lui. Le but est de montrer que tout se tient. On se penche sur les rencontres et les influences des uns sur les autres. Je fais le lien entre Bowie et Dylan, entre Dylan et les Beatles,…"

En 2005, Brice Depasse a lancé "Lire est un plaisir" le premier blog podcast francophone où il aborde 150 livres par an. "Tous ceux qui font de la littérature populaire vous le diront, c’est difficile d’écrire simplement. Le premier public de mes livres, ce sont les auditeurs, il fallait qu’ils puissent entendre la ‘story’, comme un texte lu à voix haute." Même si le découpage en chapitres a nécessité qu’il adapte ses chroniques, un travail mené du printemps à octobre dernier.

"Ce livre, c’était l’occasion d’incarner le 15e anniversaire de ‘La Story’car comme Arthur me le disait, une émission pousse l’autre et il n’en reste rien, quel que soit son succès. En mettant toutes ces archives ensemble, cela me permet de réfléchir à ma matière." Et de remettre les choses dans le contexte de l’époque, sans la réécriture des souvenirs ou de la gloire.

Fan de lettres et de notes

Le livre compte une centaine de pages sur la Belgique "pour dépasser ce complexe belge et montrer que la légende s’est aussi bâtie dans notre petit pays. Le succès mondial de U2 vient de ce qui s’est passé à Werchter où Bono a été obligé de faire le show pour pallier son manque de voix. Il a décidé ensuite de reprendre la formule dans tous ses concerts, à commencer par le Live Aid. Même Joan Baez l’a découvert à l’époque à cause de ce choix."

Brice Depasse écrit en moyenne 700 pages par an, 3 pages par jour pour ses deux chroniques quotidiennes. Il lui en reste donc sous le coude… "Depuis l’âge de 15 ans, je suis tombé dans la bibliothèque de mon grand-père. A travers mes rencontres pour le blog, j’ai noté un tas de citations." Qui, comme les interviews d’écrivains, l’ont façonné : "D’Ormesson et Sollers m’ont donné une ouverture d’esprit, deux éclairages totalement différents."

Amoureux des lettres et des notes, il avoue avoir été surpris "comme un gamin" par le Nobel de littérature décerné à Bob Dylan. "On l’a donné à Harold Pinter, alors pourquoi pas Dylan ? Il ne faut pas oublier que son autobiographie est une œuvre littéraire remarquable. Il y raconte le début des années 60 de façon fabuleuse. Il vous fait entrer dans la culture américaine encore mieux que Paul Auster."

"Au départ, je racontais simplement une histoire, reconnaît l’ancien manager d’artistes. Aujourd’hui, ma volonté est de toucher les gens pour leur donner l’envie d’écouter les albums et de regarder les films dont je parle. Pour dépasser la génération streaming où on écoute les hits et plus les albums en entier. Pour redécouvrir l’émotion ressentie lorsqu’on perçoit une œuvre pour la première fois."


Du livre à l'écran

Chronqiues. Brice Depasse réalise depuis 2001 "La Story", chronique musico-historique emblématique de Nostalgie à laquelle s'est ajoutée en 2010, une seconde séquence quotidienne, "Pop Culture", qui élargit l'horizon de l'auditeur en direction du cinéma avec des grands noms comme Coppola, Scorsese, Lucas et Spielberg.

Ecrits. On peut retrouver l'intégralité des "Stories" en vidéo sur le site de Nostalgie mais aussi dans une version un peu remaniée, par artiste ou thématique, dans le livre qui vient de paraître aux éditions La renaissance du livre (510 pp, 24,90 €). L'auteur y met en évidence des "accidents historiques prodigieux, de nouvelles voix, des nouveaux sons".

2012. En fait de livre, il s'agit d'une récidive puisque Brice Depasse avait déjà publié pour les 10 ans de la Story "Destins brisés", les vies de 50 stars de la musique "entrées dans la légende" où John Lennon, Freddie Mercury, Daniel Balavoine, Jimi Hendrix, Joe Dassin, Bob Marley, Claude François et Brian Jones côtoient Michael Jackson.

24/11 spéciale Mercury. L'un de ses artistes de légende sera mis en lumière ce jeudi à l'occasion du 25e anniversaire de sa mort : Freddie Mercury. On pourra écouter sa story toutes les heures de 8h à 19h, et à 19h30, découvrir au cinéma Aventure le seul concert filmé de qualité cinéma de Queen, enregistré en 1986 à Budapest. Projection accompagnée d'un documentaire réalisé il y a 4 ans à Londres par Brice Depasse.