Jean-Christophe Victor est décédé

Au.M.

Le créateur et présentateur du "Dessous des cartes" avait 69 ans.

C’est avec une profonde tristesse qu’Arte a appris le décès de Jean-Christophe Victor, survenu le 28 décembre 2016", a indiqué la chaîne franco allemande par voie de communiqué. Fils de l’explorateur polaire Paul-Emile Victor et de la journaliste Eliane Victor, il est décédé à Montpellier (Hérault), à l’âge de 69 ans.

Docteur en ethnologie, également diplômé de chinois à l’Institut des langues orientales (Inalco), Jean-Christophe Victor a occupé plusieurs postes diplomatiques en Asie. Fondateur du Laboratoire d’études politiques et d’analyses cartographiques (Lépac), intellectuel brillant, humaniste convaincu et engagé, il a également conçu et présenté (pendant 26 ans) le magazine emblématique "Le Dessous des Cartes". Créée en 1990, cette émission, devenue référence, utilise des cartes de géographie pour décrypter les relations internationales.

Soucieux de ne pas se limiter aux analyses immédiates et théoriques, Jean-Christophe Victor n’a cessé de parcourir le monde pour mieux le raconter. "Au-delà de son grand professionnalisme", les équipes d’Arte soulignent "sa fidélité", "sa rigueur", mais aussi "sa foi en l’avenir" et "son optimisme chevillé au corps".

"Qualités hors normes"

Solidaire de multiples causes humanistes et environnementales, Jean-Christophe Victor "a partagé le quotidien de la chaîne depuis sa création et a contribué étroitement à en façonner l’image". Saluant "son intégrité, sa passion pour transmettre", Véronique Cayla, présidente d’Arte France, rappelle "ses qualités intellectuelles et humaines hors normes, qui se traduisaient dans ses recherches, ses conférences et ses ouvrages". Il avait récemment publié un nouvel atlas de l’Asie, révélant les pratiques douteuses de Google qui ne respectait pas la carte internationale des Nations unies. Grâce à la géolocalisation, l’entreprise dessine les frontières en fonction des revendications territoriales de chaque pays.