Le parcours sans faute de la grande gagnante de Koh-Lanta

Au terme d'une longue soirée de suspense, c'est Maud, la plus âgée des candidats de Koh-Lanta, la Guerre des Chefs, qui remporte la victoire. La Belge, originaire d'Archennes, a fait un parcours sans faute.

Le parcours sans faute de la gagnante de Koh-Lanta
©DR

Elle était la plus âgée des candidats de cette édition 2019 de Koh-Lanta, "sous-titrée" La guerre des chefs. Du haut de ses "deux fois vingt-cinq" ans, Maud a aussi été - et c'est dit sans chauvinisme, juste avec bon sens - la plus bienveillante, la plus futée et la plus combative des aventurières. 

Jamais, tout au long des 39 jours, on ne l'a surprise à semer la bisbrouille, à trahir sa parole, ni à se montrer rancunière ou amère. Elle a tracé sa route, fait les bons choix, montré un courage hors du commun, y compris quand les ventres criaient famine, que les nuits étaient courtes et les épreuves redoutables. Terriblement amaigrie, elle est allée au bout de l'effort, pour montrer à tous - et à ses enfants qui l'avaient inscrite au jeu de TF1 - qu'elle pouvait le faire. Elle a tenu parole...

Lors de cette dernière émission, lors de l'épreuve d'orientation, elle a été la première à trouver l'indice qui lui permettrait de trouver le poignard caché dans une forêt épaisse. Vingt minutes lui ont suffit, mais que la suite fut longue pour dénicher ce fichu couteau. Malgré tout, avec méthode comme toujours, elle a ratissé chaque centimètre carré de jungle pour finir par le dégoter, rejoignant ainsi dans le tiercé final, Steeve et Cindy. Ce seraient donc eux, les trois qui monteraient sur les fameux poteaux.

Pendant deux heures, sous le cagnard, ils sont resté en équilibre sur un petit rectangle de bois. Steeve est tombé le premier. Puis, Maud, qui a devancé l'appel de Denis Brogniart à retirer encore quelques centimètres du poteau en question, est tombée à l'eau. Cindy, qui a remporté l'épreuve, devait alors choisir qui elle emmènerait avec elle finale. Elle a opté pour Maud, qu'elle imaginait moins "populaire" que Steeve. Le vote du jury prouvera le contraire...

Après une dernière nuit sur le camp, les deux femmes ont brûlé la cabane, regardé la mer une dernière fois et s'en sont allées vers le conseil où les attendaient treize candidats. Tous ceux qui avaient survécu à la réunification. Des mots, durs parfois, ont été échangés entre certains aventuriers qui, tous, sont allés voter, en leur âme et conscience. Et surtout selon les affinités nées tout au long de ces très longs jours passés aux Fidji.

La dernière partie de l'émission se déroulait, elle, à Paris et en direct. Il ne restait à l'animateur qu'à ouvrir l'urne et à décompter les votes. Mais avant, on a eu droit à des portraits en images de Cindy, la petite Bordelaise pimpante - aujourd'hui enceinte de six mois - qui a bien changé durant ce Koh-Lanta - et de Maud, qui, semaine après semaine, s'est affirmée comme une candidate redoutable qui a su gagner les coeurs de ses camarades par son intégrité et sa disponibilité.

Le vote a été serré. Après douze bulletin dépouillés, six donnaient Cindy gagnante, six étaient pour Maud. Le dernier était décisif. Quand le nom de la "doyenne" a été cité, c'est une explosion de joie qui a eu lieu sur le plateau. Cyril, son complice des premières heures chez les Rouges a été le premier à la serrer dans ses bras. Cette première victoire belge dans Koh-Lanta est mille fois méritée car elle revient à une femme qui n'a jamais démérité. Elle a promis de planter le drapeau de l'émission, décoré des noms de tous ses adversaires au sommet de l'Everest. Et on est sûr qu'elle tiendra parole!