"Il y a beaucoup de peur et d’incertitude chez les journalistes flamands"

Des coupes à la VRT et chez Bruzz, un fonds pour l’innovation balayé et une dotation pour la formation supprimée, les mauvaises nouvelles s’accumulent pour les médias flamands. Entretien avec Pol Deltour, le secrétaire national du VVJ (“Vlaamse Vereniging van Journalisten”), l’Association flamande des journalistes, qui représente 2 800 journalistes au Nord du pays.

"Il y a beaucoup de peur et d’incertitude chez les journalistes flamands"
©Lieven Van Assche et BELGA
Des coupes à la VRT et chez Bruzz, un fonds pour l’innovation balayé et une dotation pour la formation supprimée, les mauvaises nouvelles s’accumulent pour les médias flamands....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité