Dix heures de torture pour une scène de Game of Thrones: "Le pire jour de ma vie"

L'actrice britannique, qui incarne une nonne "waterboardée" par Cersei dans la série, a vécu l'enfer: "Vous n'avez pas participé à Game of Thrones si vous n'avez pas été vraiment, vraiment maltraité."

Dix heures de torture pour une scène de Game of Thrones: "Le pire jour de ma vie"
©HBO

Pour des millions de fans de par le monde, Game of Thrones, c'est LA série culte de ces dix dernières années, celle qui repousse les limites du spectacle et des effets spéciaux tout en cassant les codes traditionnels des sagas américaines. Tout y est d'une véracité ahurissante, aussi bien les dragons que les scènes de violence. Et jusqu'au bout, aucun personnage n'était assuré de ne pas mourir dans d'atroces souffrances.

Pour les comédiens, par contre, cet ultra-réalisme avait un prix. Qui s'assimile parfois à l'enfer, comme l'a révélé la comédienne britannique de 46 ans qui incarne la nonne Septa Unella, celle-là même qui se montre sans pitié envers Cersei lorsqu'elle est emprisonnée par Le Grand Moineau pour avoir commis un inceste. Mais la reine se vengera plus tard, faisant subir à la religieuse le sort bien trop connu à Guantanamo, le waterboarding, à savoir la torture par l'eau afin de faire suffoquer la suppliciée. A cette nuance près que dans son cas, il s'agissait de vin.

"Je ne me sentais pas en sécurité"

Selon la comédienne, dans le script original, elle devait se faire violer par La Montagne, mais après toutes les plaintes reçues après le viol de Sansa, la production a changé d'avis. "Ils ont sans doute changé d'avis alors que j'étais dans l'avion pour Belfast, a-t-elle expliqué dans une interview à Collider. Ils m'ont envoyé de nouvelles notes me disant que je devais avoir un top imperméable. Pourquoi ? Ils m'ont dit quelque chose du genre: Oh, on va juste te waterboarder à la place."

Dix heures de torture pour une scène de Game of Thrones: "Le pire jour de ma vie"
©HBO

Puis, lorsqu'elle était attachée solidement sur la table, le showrunner Dan Weiss est venu lui expliquer un autre "petit" changement: "Regarde, dans le script, il était écrit que Cersei verse un verre de vin pour réveiller Unella. Les gens vont trouver que ce n'est pas assez. En raison de ce que ton personnage lui a fait subir mais aussi de la personnalité de Cersei. On va avoir besoin d'une carafe de vin remplie aux trois quarts ou totalement... La seule chose que j'arrivais à penser, c'est que la production n'allait pas me laisser mourir, mais je ne me sentais pas en sécurité."

De fait, alors que la scène ne dure qu'une minute trente à l'écran, le tournage, lui, a duré dix heures ! "Et me voilà, attachée à une table en bois avec des vraies lanières pendant 10 heures. A part quand j'ai accouché, c'était le pire jour de ma vie. Lena Headey se sentait mal à l'aise d'avoir à me verser du liquide sur le visage pendant aussi longtemps et j'étais hors de moi. Dans ces moments là, on se demande : Est-ce qu'on sert la série en endurant tout ça ou est-ce qu'on abandonne par peur en se disant : Non, je n'ai pas signé pour ça."

"Je viens de me faire waterboarder pendant dix heures."

Après ces moments éprouvants, elle croise Eugene Simon, alias Lancel Lannister. "Il m'a demandé : Oh mon dieu, qu'est-ce qu'il t'es arrivé aujourd'hui ? Je pouvais à peine parler parce que j'avais crié à travers la main de La Montagne. Je n'avais plus de voix et je pouvais à peine chuchoter, et des bleus apparaissait déjà là où j'avais été meurtris. J'ai répondu quelque chose du genre : Je viens de me faire waterboarder pendant dix heures. Et il a répondu: Moi je viens de ramper dans la mer- pendant quatre jours... Vous n'avez pas participé à Game of Thrones si vous n'avez pas été vraiment, vraiment maltraité."