L’origine de la violence féminine

Un podcast à soi - Des femmes violentes / Arte Radio

L’origine de la violence féminine
"Moi j’ai supporté beaucoup de souffrances, beaucoup de coups, beaucoup. À force d’avoir pris des coups, triple fracture tibia péroné, le dos. Vas-y ! Je suis massacrée depuis que je suis gamine ! On me massacre ! Mais je suis encore debout. Et je resterai encore debout. Vous croyez que, moi, je vais faire partie des statistiques : une femme meurt sous les coups de son conjoint tous les deux jours ? Mon cul ! J’en ai...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet