"Comme en 18" : Vincent Duluc, journaliste à L'Equipe, s'exprime sur la polémique

Le "Monsieur Foot" du journal assume le titre, dont il est lui-même l'auteur

placeholder
© BELGA/LEQUIPE
A.Ca.

Au lendemain de la victoire des Bleus contre l'Allemagne, la Une du journal sportif de référence français, L'Equipe, a suscité de vifs débats. En cause ? La titraille en Une. Un "Comme en 18" à double-sens volontaire, évoquant surtout une équipe de France qui a engrangé son premier succès lors de cet Euro 2020 sur les mêmes bases que ceux conquis lors du Mondial russe 2018 (efficacité clinique, solidité, solidarité) mais, aussi, faisant référence à la défaite allemande en 1918, au terme de la Grande Guerre, véritable boucherie.

Ce vendredi matin, Vincent Duluc, journaliste et signature du journal, était l'invité de Matin Première. Et après avoir souligné l'apport lumineux de Kevin De Bruyne face au Danemark hier, il est revenu sur cette Une polémique. Auteur du titre en question, il assume pleinement. "J'ai reçu des centaines de réactions, et toutes n'étaient pas offusquées, loin de là. En l'occurrence, je pense surtout que c'est la brigade de la morale à bon compte des réseaux sociaux qui s'en donne à coeur joie. Alors, oui, on s'est pris la marée, mais nous assumons totalement. C'est une évidente référence à la façon dont la France a joué en 2018, c'est d'ailleurs écrit à l'intérieur des pages, où ce titre est d'abord né avant de monter en Une, en version raccourcie. Si cette référence heurte, alors il  faut aussi arrêter de parler de Bérézina et de tant d'autres expressions populaires qui font partie du vocabulaire sportif... Il n'y a rien de germanophobe dans ce titre, c'est une expression populaire, voila tout."