Saison gagnante pour les médias de la RTBF

Le service public a dressé le bilan de la saison 2020-2021.

Saison gagnante pour les médias de la RTBF
©Belga

Si l’été météorologique n’était pas de la partie ce lundi 21 juin, il a bel et bien marqué le coup de sifflet de la saison à la RTBF qui s’apprête à passer aux grilles d’été. L’heure était donc au bilan pour le service public. Globalement, tous les paramètres sont au vert du côté du boulevard Reyers. On a fait le plein sur tous les médias, qu’il s’agisse de la télévision, de la radio et surtout d’Auvio. La plateforme digitale de la RTBF était au centre de la communication et donc désormais du dispositif du boulevard Reyers.

Auvio au cœur du dispositif

Côté chiffres, elle pèse 1,1 million de visiteurs par mois. Et 115 000 heures de visions et d’écoutes par jour. Soit 30 % de plus que lors de la saison 2019-2020. Xavier Huberlant, le directeur général du pôle Médias, insiste : ce n’est pas une simple session de rattrapage, c’est devenu un média à part entière. La plateforme propose des contenus propres, parmi lesquels des documentaires non programmés sur les chaînes linéaires (1,5 million de vues) des séries spécialement choisies (2 millions de vues pour le Series Corner, soit le double de la saison précédente). De nombreux autres programmes y font aussi le plein d’audience comme The Voice, Le Grand Cactus et On n’est pas des pigeons.

Et le choix du digital va continuer de s’imposer dans l’avenir, boosté qu’il a été par les confinements. Sandrine Roustan, la nouvelle directrice générale du pôle Contenus de la RTBF, l’a souligné : "D’ici à cinq ans, le public sera des médiavores. On prévoit qu’en Europe, en moyenne, on consommera 9 heures de contenus par jour : vidéo, articles, audio. Incluant bientôt la réalité virtuelle, la réalité augmentée et les podcasts."

La télévision

Satisfaction aussi en matière de télévision dite linéaire. Pour la seconde saison consécutive, la RTBF domine RTL. Toutes les chaînes du service public gagnent en audience, qu’il s’agisse de La Une, de La Trois ou de Ouftivi. Tipik est la seule ombre au tableau. Elle est en repli. "C’est un petit peu en deçà que ce que nous attendions, concède Xavier Huberlant. Mais nous avons déjà des signes très positifs." Il pointe Le Grand Cactus, le sport avec l’Euro et les Jeux olympiques qui devraient faire grimper les statistiques, mais aussi des programmes comme l’Internet Show et l’Escape Show. Ce dernier a pris du temps pour trouver son rythme de croisière mais il termine la saison avec deux numéros à près de 100 000 téléspectateurs.

La radio

Satisfaction encore en matière de radio. Avec une part d’audience de 38,9 %, les stations de la RTBF réunies font leur meilleure saison. VivaCité et Classic 21 se portent toujours très bien. La Première après son recentrage sur l’info et la culture retrouve des couleurs. Idem pour Musiq’3 suite à son lifting de 2019. Quant à Tipik, si l’expérience n’est pas encore tout à fait concluante à l’écran, sur les ondes ce n’est pas la même histoire. Avec 365 000 auditeurs hebdomadaires, la station progresse et fait mieux que Pure la saison précédente. "C’est un très bon signe", souligne Xavier Huberlant.

Cet été du sport partout et tout le temps

Du sport, du sport et encore du sport. L’été sur les antennes de la RTBF sera avant tout synonyme de sueur, de dépassement de soi, d’émotions, de succès et de déconvenues aussi. Il faut reconnaître que l’agenda ne laisse pas le moindre répit avec l’Euro, le Tour de France, les Jeux olympiques, les Jeux paralympiques, les championnats du monde de cyclisme sur route, sans oublier la F1, etc. Difficile dans ces conditions d’installer des programmes forts ou des nouveautés marquantes. Il faudra s’y faire, pour voir autre chose, il va falloir jongler entre les innombrables plateformes proposées du côté du boulevard Reyers. Ou se réfugier sur La Trois…

Sur la Une, outre le 8-9 qui joue les prolongations jusqu’à 10 heures avec Cyril Detaeye qui sera épaulé par Livia Dushkoff vue dans le Grand cactus et Aaron, il sera beaucoup question de chez nous à travers la découverte de nos régions et de nos terroirs.. Ce sera le cas avec le Beau vélo Ravel, Mon plus beau village et Stoemp Pèkèt… et des Rawettes que proposera Fanny Jandrain à bord de son bateau les vendredis soirs et des Échappées belles qui ouvriront d’autres horizons. Dans un tout autre genre, François Mazure propose une nouvelle offre aventure avec Un monde à part où la caméra porte un regard neuf sur les côtés inattendus et improbables du monde qui est le nôtre. Le numéro sur les survivalistes du Dakota du Sud vaut à lui seul le détour. Flippant.

Sur Tipik, Fort Boyard animera les soirées du vendredi. Le samedi soir, place aux films nostalgiques et à ceux d’action le dimanche. Quant à La trois, elle fera la part belle aux documentaires, qu’il s’agisse de La vie de château, de L’enquête de ma vie ou des Créatures mystérieuses. Sans oublier du cinéma, de la musique et du théâtre avec notamment Avignon.

Classic 21 proposera le samedi à midi, un rendez-vous avec le Club des 27… ces artistes morts à l’âge de 27 (Kurt Cobain, Amy Winehouse, Jimi Hendrix…). Et tous les jours, de 19 h 30 à 20 heures, Génération 80 animera les soirées de la station avec une vague de nostalgie. Des années 1980 qui s’invitent aussi sur La Première en 9 épisodes d’une heure diffusés de midi à 13 heures du 12 au 22 juillet.

Sur le même sujet