Plus aucune pub pendant la matinale de La Première

A compter de ce jeudi 1er juillet, il n'y aura plus aucune publicité durant la tranche matinale (06h00-09h00) de la La Première (RTBF), conformément à une décision prise il y a deux ans déjà par la majorité arc-en-ciel en Fédération Wallonie-Bruxelles.

placeholder
© BELGA
Belga

Depuis septembre 2020, la publicité sur cette tranche avait déjà été réduite de moitié, mais dès ce jeudi, elle disparaîtra donc complètement.

Selon la ministre des Médias Bénédicte Linard (Ecolo), la mesure doit offrir aux auditeurs de La Première un plus grand confort d'écoute avec des espaces sans publicité, mais aussi "diminuer progressivement la dépendance du média public vis-à-vis d'un marché publicitaire qui s'érode".

En termes d'impact budgétaire, cette disparition graduelle a engendré une perte de revenus de 404.000 euros en 2020 pour la RTBF.

Pour l'ensemble de 2021, l'impact sera de 2,1 millions d'euros. A partir de 2022, et les autres années pleines, le manque à gagner est estimé à 2,635 millions d'euros par an.

Au grand dam de la RTBF, cette réduction des rentrées publicitaires n'a pas été compensée par une quelconque augmentation de la dotation allouée à la radio-télévision de service public (297 millions d'euros par an).

Si l'emploi n'en a pas souffert, ni les contenus éditoriaux, on précise toutefois au boulevard Reyers que cette réduction des rentrées publicitaires a néanmoins contraint la RTBF à revoir ou adapter certains de ses projets.

"Nos revenus publicitaires, qui représentent environ 30%, font partie intégrante de nos revenus", rappelle-ton mercredi auprès de la radio-télévision publique.

Ironie du sort: cette réduction, décidée par le gouvernement avant la pandémie, a livré ses premiers effets en pleine crise sanitaire, laquelle a engendré un reflux généralisé du marché publicitaire en Belgique...

Selon la ministre des Médias, aucune nouvelle réduction de la publicité sur les chaînes de la RTBF n'est envisagée à court terme.

Toute (éventuelle) nouvelle diminution sera examinée dans le cadre du prochain contrat de gestion de la RTBF (2023-2027), et pas avant, assure-t-elle.

Toute décision sera évaluée en tenant compte de "l'équilibre financier global de la RTBF, des conséquences de la crise économique et de la réalité budgétaire de la Fédération", précise Mme Linard.

"Les discussions débuteront fin 2021; elles pourraient concerner d'autres mesures de limitation de la publicité prévues dans la Déclaration de politique communautaire (médicaments, alcools, jeux et partis, etc.)."

Sur le même sujet