La Première se paie le crime français

Au "36", les affaires de la fameuse PJ contées par Jean-Louis Lahaye.

La Première se paie le crime français
Le 36, Quai des Orfèvres inspira Georges Simenon. Hier, cette adresse de légende qui abritait la police judiciaire de Paris vit passer Landru, Jacques Mesrine et le tueur en série Guy Georges. Aujourd’hui, elle passionne l’animateur de la RTBF, Jean-Louis Lahaye. Après avoir réalisé les deux premières séries radiophoniques diffusées sur la Première, La Belgique criminelle adaptée a...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet