De la Floride à Cuba, de l'amour et de la souffrance : retour sur la vie d’Hemingway

Ernest Hemingway, quatre mariages et un enterrement sur Arte à 22h45

Ernest Hemingway, quatre mariages et un enterrement
©© Les Films d'un Jour - ARTE

En voix off, la comédienne Anaïs Demoustier raconte avec intelligence et sensibilité la vie amoureuse d'Ernest Hemingway, prix Pulitzer pour Le vieil homme et la mer et Nobel de littérature en 1954. Dans son documentaire qui mêle avec une belle fluidité photos et films d'époque, Virginie Linhart raconte la vie des quatre épouses qui inspirèrent le combattant, journaliste et écrivain né en 1899 dans la banlieue de Chicago. Aucune ne ressemble aux autres et chacune sera quittée pour la suivante.

À 18 ans, Hemingway s’engage comme ambulancier de la Croix-Rouge sur le front italien. Atteint aux deux jambes, il reçoit la médaille d’argent du Mérite en même temps qu’il connaît ses premières déceptions amoureuses. Une blessure bien plus douloureuse que ses blessures de guerre, affirme-t-il.

En 1920, au lendemain de la Grande Guerre, il est recruté par le Toronto Star comme correspondant étranger. Il rencontre la pianiste Elizabeth Hadley âgée de 29 ans. Il en a 21. Ils se marient l'année suivante et embarquent à Paris. Sa première épouse connaît déjà ses traumatismes, ses phases de dépression, son obsession pour s'imposer comme le meilleur écrivain de son temps. Hemingway passe ses journées à écrire au café ses premières nouvelles, mais la naissance de leur fils vient tout bouleverser. Les temps sont durs, il apprend à chasser les pigeons du Luxembourg pour nourrir sa famille. À la parution de son roman Le soleil se lève aussi, il est reconnu comme écrivain et connaît le succès à 27 ans.

La Floride et Cuba

À l’été 1926, Pauline Pfeiffer, une amie du couple, devient sa maîtresse. Il épouse en 1927 cette Américaine à la tête d’une fortune et s’installe en Floride, à Key West. Mais il sombre dans l’alcool et accumule les aventures.

En 1936, il rejoint l'Espagne comme correspondant de guerre et retrouve Martha Gellhorn, écrivaine américaine qui soutient la cause des Républicains. Il choisit Cuba pour vivre sa passion avec Martha et lui écrit Pour qui sonne le glas. Ils se marient en 1940, mais son alcoolisme, ses peurs liées à l'enfance, son besoin de briller et la rivalité avec son épouse auront raison de leur couple.

Pendant les bombardements de Londres, Hemingway fait la connaissance de Mary Welsh. À 36 ans, cette journaliste divorce aussitôt pour accompagner son grand amour. Ils se marient en 1946. En 1961, il se suicidera à l’âge de 61 ans pour arrêter de souffrir.

Virginie Linhart réalise un portrait émouvant d’un homme qui avait grandi dans la haine de sa mère et voulut masquer sa fragilité aux yeux du monde.