L'animatrice belge Charline Vanhoenacker accusée d'anti-sémitisme par Pascal Praud après avoir invité les Français à détourner les affiches de Zemmour

La chroniqueuse belge a lancé l'opération #PoseTonZob, visant à tourner en ridicule les affiches d'Eric Zemmour.

L'animatrice belge Charline Vanhoenacker accusée d'anti-sémitisme par Pascal Praud après avoir invité les Français à détourner les affiches de Zemmour
©MAXPPP

Si la candidature d'Eric Zemmour à l'élection présidentielle de 2022 n'a pas encore été confirmée, des affiches le représentant sont d'ores et déjà placardées dans les rues de Paris. Pour s'en moquer, la journaliste satirique Charline Vanhoenacker a publié ce jeudi une vidéo expliquant lancer "un mouvement national de LOL activism".

"Il y a un petit jeu à faire avec les affiches de Ricou, partout en France. C'est simple", explique la Belge, avant d'inscrire avec un marqueur les lettres "OB" sur l'affiche afin de former le mot "ZOB". Elle dessine ensuite la moustache d'Hitler sur le visage d'Eric Zemmour.

Mais la blague ne passe pas. Sur les réseaux sociaux, plusieurs politiques français ont dénoncé le comportement de la Belge. "La nazification cool, chic, autorisée car payée par vos impôts sur le service public audiovisuel", écrit Florian Philippot tandis que Jordan Bardella exprime sa hâte quant à la privatisation de l'audiovisuel public voulue par Marine Le Pen. "Ils feront la même chose, mais sans nos impôts", a-t-il tweeté.

Charline Vanhoenacker s'est également attirée les foudres de Pascal Praud, animateur de Cnews. "Comme beaucoup de ses collègues de France Inter, elle n'a d'humoriste que le nom", a déclaré l'animateur. "Sous le prétexte de l'esprit ou de la dérision, elle et tant d'autres sont les petits soldats de la bien-pensance aux indignations sélectives. On savait que madame Vanhoenacker n'était pas drôle. On devinait qu'elle n'avait pas beaucoup de talent", continue Pascal Praud, avant de dénoncer un acte antisémite. "Hier, jour de Kippour, sur les réseaux, elle a cru bon dessiner les moustaches d'Adolf Hitler sur le visage d'Eric Zemmour qui, comme chacun sait, est de confession juive. On reste sans voix devant tant de bêtise. Mais cela révèle aussi ce que sera la campagne présidentielle. Elle sera violente, brutale, agressive" a conclu Pascal Praud.

Quelques autres réactions :