Immigration et PMA: l'échange très tendu entre Jordan Bardella et Laurent Ruquier

Jordan Bardella du Rassemblement National et Laurent Ruquier ont eu du mal à s'entendre ce samedi soir.

Immigration et PMA: l'échange très tendu entre Jordan Bardella et Laurent Ruquier
©TWITTER
Rédaction

Invité dans l'émission "On est en direct" sur France 2, le président du Rassemblement National a pu discuter des différentes idées de son parti. Sans surprise, les problématiques migratoires et l'immigration sont rapidement arrivées sur le tapis.

Dans un échange très tendu, l'animateur questionnait l'homme politique: "Les gens dont vous parlez, qui sont dans les quartiers, les banlieues, vous savez que majoritairement ils sont Français ?", affirmait Laurent Ruquier.

A de nombreuses reprises, il a demandé à l'homme politique ce qu'il ferait de ces personnes si son parti était élu à la présidentielle. Pour y répondre, Jordan Bardella a évoqué son cas personnel. "Ma mère n'est pas née ici, mais en Italie et comme beaucoup de gens, quand ils sont arrivés en France dans les années 60-70. Mes parents ont fait cet effort exigeant, de laisser une petite partie de leur culture d'origine pour se fondre dans la communauté nationale", a-t-il commencé.

Un début de réponse qui n'a pas satisfait le présentateur: "Vous ne répondez pas à ma question ! Quelles sont les solutions?", a-t-il répondu à plusieurs reprises. Jordan Bardella lui a alors asséné un reproche. "Si vous m'invitez pour que je vous fasse les réponses que vous avez envie d'entendre, alors, invitez Monsieur Mélenchon pour qui, manifestement, vous votez."

Après cette joute verbale, l'un des hommes forts de Marine Le Pen a enfin répondu en évoquant un récent rapport parlementaire selon lequel il y aurait en Seine-Saint-Denis "jusqu'à 25 % de la population qui est présente de manière clandestine". "Nous expulserons les clandestins parce qu'il y a des gens qui viennent dans notre pays, qui violent nos lois et notre hospitalité. Nous demanderons aux Français d'origine étrangère de vivre à la Française. A commencer par le fait de ne pas porter de signes religieux ostentatoires, notamment pour les enfants", a-t-il affirmé.

Lors de cette interview, il a été question d'Eric Zemmour mais également de la PMA. Jordan Bardella a affirmé qu'il était contre cette pratique médicale pour avoir un enfant. "Ce qui est technologiquement possible n'est pas toujours humainement souhaitable. Le droit, les lois ne peuvent pas s'adapter à tous les désirs illimités des hommes. Je ne pose pas de jugement moral sur tout cela", a-t-il expliqué. Avant d'ajouter: "Dans une société marchande où tout s'achète et tout se vend, le corps et la famille doivent conserver une dimension sacrée. Je suis en désaccord avec le fait de payer une femme pour qu'elle porte un enfant, c'est-à-dire payer son ventre, n'est pas souhaitable...."

Présent sur le plateau, Christophe Beaugrand est assez bien placé pour en parler. Effectivement, le journaliste est papa d'un petit garçon et a eu recours à cette technique. "Je partage en partie votre crainte. Mais il faut différencier certaines filières. Comme les pays de l'Est où ce genre de pratiques est utilisé dans des conditions inhumaines", a-t-il commencé. "Dans des pays comme l'Amérique, le Canada, le Portugal, Pays-Bas ou encore le Danemark, tout est organisé dans le respect de la femme. Avec un encadrement juridique et éthique, tout le monde est respecté. Si une femme ou un couple d'amis peut aider un autre couple à avoir des enfants qui ne le peut pas, je ne vois pas où est le problème. C'est dommage de jeter le bébé avec l'eau du bain si on me permet cette expression", a-t-il conclu.

Sur le même sujet