Le réalisateur Manu Bonmariage, père de "Strip-Tease", est décédé

Il avait 80 ans.

La Rédaction avec Belga

Le réalisateur belge Manu Bonmariage, père spirituel de l'émission à succès "Strip-Tease" sur la RTBF, est décédé ce samedi à l’âge de 80 ans.

C'est son fils, le danseur Milan Emmanuel, qui a annoncé la triste nouvelle sur Facebook ce samedi soir: "C'est avec une profonde tristesse que je vous annonce que mon père, Manu Bonmariage, nous a quittés ce soir", a-t-il écrit. "Le dernier plan est tourné... Il est désormais hors champ. Manu court et grimpe dans le jardin d'Eden qui doit revêtir les couleurs de son Ardenne natale, m'étonnerait pas qu'il tente d'attraper le fruit défendu des fois...", lui a-t-il rendu hommage.

Manu Bonmariage, né le 29 mars 1941 à Chevron (Liège), a passé la majeure partie de sa carrière à la RTBF.

"C'est là qu'il collabore à l'émission Faits Divers (précurseur du magazine 'Strip-tease'). Plutôt sollicité grâce à son agilité de 'caméraman à l'épaule', il fait l'image de nombreux grands reportages de la RTBF et filme aux quatre coins du monde, de Saïgon à Bilbao, de Charleroi à Yaoundé, sans oublier Seraing. A 38 ans, il devient réalisateur, avec aujourd'hui plus de 80 films à son actif, dont les Strip-tease (1986 à 2001) qui l'ont rendu célèbre", détaille le site internet du film "Manu", un documentaire que sa fille Emmanuelle lui a consacré, sorti il y a trois ans.

Entre 1986 et 2001, Manu Bonmariage sera l'auteur de 47 épisodes de ce magazine "qui vous déshabille", créé en 1985 par Jean Libon et Marco Lamensch.

"Il réalise des films documentaires, projetés dans le monde entier, et régulièrement salués par les festivals, comme 'Du beurre dans les tartines' (1980), chronique de la vie d'une entreprise wallonne en difficulté; 'Allo Police' (1987), portrait à hauteur d'hommes du travail social mené par la police de Charleroi; 'Les Amants d'Assises' (1992), qui accompagne les états d'âmes de deux amants réunis par le crime."